Les Bourses des Valeurs de Maurice (Stock Exchange of Mauritius Ltd) et des Maldives (Maldives Stock Exchange) ont affirmé hier matin leur volonté de coopérer pour consolider leurs marchés financiers respectifs notamment à travers la promotion de l’investissement transfrontalier et la cotation simultanée des valeurs sur les deux marchés. Un protocole de coopération (Memorandum of Understanding) a été signé à cet effet par le Chief Executive de la SEM, Sunil Benimadhu, et son homologue maldivien, Hassan Manik.
La signature de ce protocole, a déclaré Sunil Benimadhu, cadre avec la stratégie d’internationalisation du marché boursier mauricien. La SEM s’attend à ce que ce développement contribue à la diversification de la palette de produits financiers proposée par le marché local tout en renforçant son image de marché de capitaux attrayant pour les sociétés internationales. Le CEO de la SEM estime également que la conclusion d’un tel accord est une preuve du désir des deux marchés boursiers de partager leur expérience et expertise et de prendre appui sur le savoir-faire pour renforcer les capacités de leur personnel aussi bien que des professionnels.
Dans les milieux de la SEM, on indique que plusieurs domaines de collaboration pourraient être étudiés : intéresser les entreprises maldiviennes de renom à se tourner vers la plateforme boursière mauricienne pour lever des capitaux, engager des discussions bilatérales pour l’élaboration d’un plan de développement stratégique de la Bourse des Maldives, étudier les possibles changements qui pourraient être apportés aux règles de cotation de la MSE et envisager des programmes de formation du personnel de la bourse maldivienne axés sur la surveillance du marché et la gestion des opérations.
L’économie maldivienne est en plein essor et le gouvernement de cet archipel de 340 000 habitants souhaite donner encore plus de force au développement économique de ce pays à travers un plan stratégique pour la période 2015-2019. Les Maldives auront besoin de capitaux importants, tant locaux qu’étrangers, pour subvenir à ses besoins et atteindre ses objectifs de développement. « Our businesses are continuously seeking financing options. We aim to provide more opportunities for listing, product development, financing and trading. We are enabling international exposure to Maldivian companies ; we expect this collaboration to act as a catalyst to our broader objective of financial sector deepening », a souligné Hassan Manik en évoquant les objectifs de la MSE en signant un MoU avec la SEM.
La Bourse des Maldives, a poursuivi son CEO, est encore jeune, ne comptant que sept années d’existence et seulement six valeurs cotées. Hassan Manik a annoncé au Mauricien que la MSE espère porter le nombre de valeurs cotées à 16 d’ici 2019. Les autorités boursières souhaitent également faciliter la cotation de Bons du Trésor sur le marché, cela à la demande du gouvernement maldivien.
La délégation maldivienne, qui comprend le Registrar des Companies et un représentant de l’autorité régulatrice du marché boursier, aura une session de travail ce mercredi avec des opérateurs membres de la Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI). Les investissements dans le secteur financier du pays seront évoqués.