Deux régions du nord, Labourdonnais et Trou-aux-Biches, ont été décrétées zones nuisibles de quarantaine pour cause de la prévalence d’une nouvelle mouche des fruits. La Bactrocera Dorsalis a été détectée dans un piège à mouches des fruits dans les Vergers Labourdonnais le 8 mars par la Division d’entomologie du ministère de l’Agro-industrie. Un deuxième spécimen a été trouvé à Trou-aux-Biches le 14 mars.
Un comité technique chargé de surveiller la mise en oeuvre du programme d’éradication a été institué au niveau du ministère. La circulation des fruits et légumes en dehors des régions de quarantaine est interdite.
La mouche des fruits trouvée dans le nord de l’île a été signalée notamment aux Comores, à Madagascar et dans certaines régions d’Afrique du Sud. Ce ravageur s’attaque à une large gamme de fruits, dont la banane, le fruit à pain, le letchi, la mangue, la goyave, l’ananas, la tomate et les légumes comme, la concombre, la citrouille, l’aubergine et la squash.
Selon le ministère, la Division d’entomologie a entrepris un programme d’éradication à travers lequel différentes mesures ont été prises. L’installation des pièges est ainsi passée de 600 à 1 000 pour détecter toutes les espèces de mouches des fruits. Les pièges sont vérifiés à intervalle hebdomadaire.
La collecte et la destruction des fruits et légumes infectées ainsi que la pulvérisation en vue d’empêcher le mouvement de la mouche des fruits dans d’autres régions du pays sont aussi prévues. Des blocs pour le piégeage en masse des mouches mâles de la Bactrocera Dorsalis sont aussi installés sur les arbres fruitiers.
Cette campagne d’éradication permettrait de préserver la production locale de fruits et légumes ainsi que l’exportation des produits agricoles, indique le ministère de l’Agro-industrie. Il rappelle qu’en 1996 les mêmes espèces de mouches des fruits avaient été détectées dans le voisinage de l’aéroport. Ces insectes avaient été éradiqués avec succès. La surveillance des mouches des fruits a depuis été renforcée à Maurice.
Par ailleurs, le pays accueillera la première réunion de coopération technique du projet régional de l’Agence internationale de l’énergie atomique du 13 au 15 mai. Cette rencontre porte sur la prévention de l’introduction des espèces exotiques et des mouches des fruits ainsi que la mise en oeuvre des méthodes de contrôle des espèces existantes par le biais de la technique de l’insecte stérile et autres méthodes de suppression. À Maurice, environ 30 % de la superficie cultivée est sous les cucurbitacées avec une production totale de 24 000 tonnes par an. La mouche du melon, Bactrocera Cucurbitae, est le principal ravageur des cucurbitacées.