Iris est une nouvelle Cooperative Credit Union lancée le mois dernier à Ecroignard dans le but d’aider les petits entrepreneurs et le « petit peuple » à trouver des moyens financiers pour réaliser leurs projets. Son président, Me Vishal Jaypaul, a déclaré qu’il n’a pas lancé cette CCU « pou fer kas ». Il développe : « Je ne souhaite pas financer l’achat d’une BMW pour un quelconque homme d’affaires ou un gros business qui vaut des millions, mais plutôt pour de petites activités, comme financer des fiançailles, à environ Rs 25 000, ou un petit projet de Rs 10 000 que l’on peut rembourser en six mois », a-t-il expliqué.
Créer une Cooperative Credit Union en cette période d’allégations de “financial scams” « n’est pas chose facile ». Mais Me Vishal Jaypaul et quelques autres personnes, aidées par le ministre du Business et des Coopératives Sunil Bholah, y sont parvenus. Au départ, un constat : beaucoup de ménages n’arrivent pas à joindre les deux bouts à la fin du mois car les salaires ne leur suffisent pas. « Nous nous sommes demandé comment les aider et nous avons choisi de créer cette Credit Union, où, moyennant une contribution mensuelle, ces gens bénéficieront d’un taux d’intérêt de 5% sur leur épargne et un taux de 7% sur des prêts. C’est ce qui a été fait le 29 juin 2015 à Ecroignard. » Et de poursuivre: « Le plus difficile était de convaincre les gens à devenir membres de notre Credit Union, vu les problèmes de la BAI et de la Vacoas Multi-Purpose. » Ce qui a pu se faire en rencontrant des gens, dont de nombreux entrepreneurs, dans l’est du pays. « Pour devenir membre, il faut payer Rs 100. On est alors déjà éligible à un “funeral grant” de Rs 2 500 », ajoutant « donn kado sa ».
Me Jaypaul indique qu’Iris a ouvert un bureau le 28 avril à Ecroignard. « À cette occasion, Sunil Bholah a déclaré, devant environ 200 personnes, “that I want to bring back people’s trust in Cooperative Societies”. Nous avons pu réaliser son voeu, car en l’espace de trois semaines, nous avons collecté Rs 2 millions. Le 28 avril, jour de l’inauguration, la CCU comptait 97 membres. Nous espérons atteindre les 500 membres fin mai. It is becoming way beyond our expectations », fait-il ressortir.
Revenant sur les craintes des “financial scams”, Me Jaypaul déclare : « A n’importe quel moment, n’importe quel membre ayant besoin de 100% de son argent l’aura », tout en promettant que « zame nou pa pou met kas kikpar san ki bann mamb kone ». Il ajoute : « Zour ki nou fer sa lamone-la friktifie pou nou roul dan BMW, mo disoud zafer-la. If I am still here, up and until I am sitting in the seat of chairman, sa pa pou pase. Nous sommes conscients que des gens viendront juste pour nous ébranler. »
Iris compte investir tous les fonds recueillis dans des projets de regroupement d’éleveurs dans des sociétés coopératives. « Nous allons aussi financer tous les petits business. Dans un deuxième temps, nous comptons investir dans des morcellements résidentiels. » Le président d’Iris se dit prêt à se déplacer à travers le pays pour expliquer sa démarche à la population et inviter les Mauriciens à devenir membres de cette nouvelle Cooperative Credit Union, qui « opère un peu à la manière de la Grameen Bank, la banque des pauvres ».