De nombreuses sociétés coopératives évitent le piège de la mauvaise gouvernance, à l’instar des sociétés dont les noms ont été cités dans la première édition de la “Top 100 Cooperatives”, publication du ministère des Affaires et des Coopératives lancée la semaine dernière. Des 1 200 sociétés enregistrées, 929 à Maurice et 71 à Rodrigues ont été considérées pour cet exercice.
La Camp Thorel Multi-Purpose Cooperative Society Ltd, la Primary School Teachers Cooperative Credit Union Ltd ou encore la Mauritius Cooperative Agricultural Federation Ltd (MCAF), entre autres, font partie des sociétés et fédérations décrites comme étant performantes par les assesseurs qui se sont penchés sur leur chiffre d’affaires, leur profitabilité, leur perspective financière, leur système de contrôle interne, leur degré de transparence et de bonne gouvernance, leur  structure et leur culture d’organisation.  
À la Camp Thorel Multi-Purpose Cooperative Society Ltd, son secrétaire, Suttyhudeo Tengur, rappelle que les membres ont, en 1948, contribué à hauteur de Rs 100, « une somme importante à cette époque », pour démarrer ce business, « qui a résisté à l’épreuve du temps » malgré la compétition féroce dans le domaine de la consommation et de la part du commerce privé. « La coopérative étant un nouveau concept dans la vie des villageois et dans ses environs, elle a augmenté les demandes pour les articles de consommation courante », fait-il ressortir. De là, la société a créé « une sorte de “turning point” dans l’amélioration de la qualité de vie des habitants de la région ». Cette société brasse Rs 10 millions annuellement.
Pour ce qui est de la Primary School Teachers Cooperative Credit Union Ltd (PSTCCU), dont le secrétaire est également Suttyhudeo Tengur, ce dernier dit avoir adopté une politique de proximité afin d’être plus proche des besoins et des aspirations de ses membres, au nombre de 3 645. Avec un chiffre d’affaires de Rs 33 M en 2015, la PSTCCU compte introduire, dans un proche avenir, de nouveaux plans de prêts à l’intention de ses membres, organiser des cours de formation, des séminaires et des ateliers, ainsi que construire un centre récréationnel.
Dinesh Goburdhun, General Manager de la Mauritius Cooperative Agricultural Federation (MCAF), dit pour sa part apprécier la démarche du ministère de publier une liste des sociétés performantes. « C’est un honneur pour nous que notre fédération se classe parmi les 100 meilleures sociétés coopératives. Cela montre que l’on apprécie notre travail et le service que nous rendons à la communauté agricole », dit-il. La MCAF, dont le chiffre d’affaires était de Rs 150,4 millions en 2015, a réalisé un surplus de Rs 6,2 M. Elle regroupe un total de 155 membres de sociétés coopératives de cannes. Cette fédération compte se lancer dans la production de l’énergie renouvelable en installant des panneaux photovoltaïques sur le bâtiment abritant ses bureaux, à Port-Louis.