Le Mouvement Patriotique a abordé les récentes actualités lors d’un point de presse hier à la municipalité de Port-Louis. L’occasion pour ce parti d’évoquer quelques dossiers ayant trait, entre autres, au transport, à la santé et à la MBC. Alan Ganoo, leader du MP, estime que « le directeur de la MBC devrait être nommé par la présidente de la République ».
Revenant sur la séance parlementaire mouvementée de mardi dernier, qui a vu l’expulsion de Paul Bérenger, leader de l’opposition, et Rajesh Bhagwan, Alan Ganoo a qualifié cet incident de gênant et bouleversant. « La speaker n’avait d’autre choix que d’expulser Paul Bérenger et Rajesh Bhagwan. Si un parlementaire est en désaccord, il peut l’exprimer à travers une motion of dissent. Au niveau du Mouvement Patriotique, nous avons vécu ce moment comme un jour sombre et triste », a déclaré le leader du MP lors d’un point de presse hier à la municipalité de Port-Louis.
Alan Ganoo reconnaît que la MBC est loin d’être une station nationale qui inspire confiance et qu’elle a toujours été perçue comme « un instrument de propagande ». Et le leader du MP d’ajouter : « Le ministre Bhadain a exprimé son intention de moderniser la MBC mais il n’a pas réussi à le faire. Un appel à candidatures doit être lancé pour trouver l’oiseau rare qui n’a aucune affinité politique. Il faudrait que ce soit quelqu’un de compétent avec un rayonnement national. » Alan Ganoo est d’avis que l’actuelle procédure de recrutement du directeur général de la MBC est à l’origine de bien des maux au sein de la compagnie de télévision nationale. « Il faut amender la loi. Le directeur général de la MBC devrait être nommé par la Présidente de la République. »
Sur un tout autre volet, le leader du MP salue la décision du ministre de la Santé, Anil Gayan, de commander une étude sur la distribution de méthadone aux usagers de drogues souffrant de dépendance. « Nou kontan ki Anil Gayan inn aret bloke lor so desision ki li ti pran konsernan metadonn parski prodwi-la util pou bann toxikoman. »
Raffick Sorefan a, lui, parlé du recrutement des médecins qui, dit-il, est une polémique qui enfle de jour en jour. « Le ministre Gayan doit savoir ce qui se passe au sein de son ministère. Au niveau du Mouvement Patriotique, on se demande sur quels critères se basent les recrutements. En décembre 2014, il y a eu 400 médecins chômeurs. Il faut aussi mettre l’accent sur l’ancienneté et donner la chance à tous ces médecins chômeurs car nombre d’entre eux ont contracté des emprunts pour pouvoir poursuivre leurs études. Les médecins se sentent diminués et sont en train de frapper aux portes du secteur privé. Il faut aussi revoir leurs conditions de travail et celles des infirmiers, qui sont vulnérables aux attaques de certains patients. »
Autre dossier évoqué par le MP : celui du système de transport. « Nando Bodha dit qu’il n’acceptera pas de donner des permis pour les high-floor buses. Certes, il est plus pratique pour les vieux et les handicapés de voyager à bord des semi-low floor buses mais le problème est que ce type de transport ne permet pas aux chauffeurs d’emprunter des routes étroites, surtout dans la circonscription N°15. Je demande au ministre Bodha de rencontrer les chauffeurs de bus, d’écouter leurs doléances et surtout de considérer l’option des marches hydrauliques pour permettre aux handicapés et personnes âgées de voyager sans difficulté. »
Le Mouvement Patriotique a aussi évoqué son intention de venir de l’avant avec l’introduction d’un projet de transport gratuit pour tous.