Le président du Mouvement patriotique, Alan Ganoo, estime que le discours présenté par Pravind Jugnauth est « sans âme et sans vision ». Il dit douter que ce budget permette de lancer le moteur de la croissance et donne un coup d’accélérateur à l’économie. « Nous sommes restés sur notre faim concernant les mesures pour augmenter le taux de croissance et combattre le chômage. Il est vrai qu’il y a des mesures sociales, mais ce n’est pas un budget qui relancera la vapeur sociale. »
S’agissant du métro express, Alan Ganoo affirme que « tout le monde savait que le budget allait confirmer la concrétisation du projet ». Il s’est aussi dit « choqué » de l’annonce de projets pour la circonscription No 8. « C’est une façon de tirer les draps sur lui. Ce n’est pas une surprise. » Pour sa part, Jean-Claude Barbier estime que le budget confirme que la dette publique a atteint « le taux alarmant de 67% » et qu’il faut faire un effort pour le ramener à 63%. Il observe que le budget « ne prévoit rien » pour réduire le taux de la dette.