“L’on sent un certain mal-être dans le pays après cette victoire aussi large qu’éclatante de décembre dernier. L’on sent même qu’une certaine angoisse a gagné le pays”. Tels sont les propos d’Alan Ganoo, leader du Mouvement Patriotique. C’était lors d’un point de presse, hier après-midi, à la municipalité de Quatre-Bornes. S’attardant sur la campagne de “nettoyage” initiée par le présent gouvernement, ayant permis de déterrer beaucoup de scandales, Alan Ganoo, qui se dit pour que les coupables rendent des comptes, précise toutefois “ki bizin accepter ki finn éna bann mauvaise gestion ek bann maladresse. Boukou finn percevoir sa de façon négative, kouma zafer BAI, Sun Tan, mem si, sur le fond, motivation ti korek”.
Et de préciser : “Operation lev pake, sécurité routière, ravaz ki ladrog sintétik pé fer, tou sa bann combinaisons-la pé exprim enn mal profon ki pé davantaz pollué climat sosial.”
Sur le volet économique, le leader du MP s’accorde à dire que les choses ne sont pas aussi bien. Il cite à titre d’exemple MCB Focus qui préconise une stagnation de 3,8% de la croissance, ainsi que le taux de chômage qui est de 8%.
Quant au Double Taxation Agreement (DTA), Alan Ganoo estime que le dossier aurait dû être géré avec plus de “professionnalisme, de finesse et de doigté”. Les propos jugés contradictoires entre les ministres sont graves, dit-il. “Si vremem nou péi finn reculer lor certains points dont Capital Gains Tax, eski pa finn ler pou ki nou Premier minis rentre en jeu pou rectifier séki ena pou rectifier ?”
Abordant les crises institutionnelles dont les affaires Sun Tan, ICAC, DPP, le leader du MP souligne que la séparation des pouvoirs n’est pas juste de la théorie. Il ajoute qu’il est temps de venir de l’avant avec un projet de loi sur la Police and Criminal Evidence Act. L’exécutif de l’ICAC et le Parquet ont le devoir de sauvegarder leur intégrité, insiste-t-il.
Tout comme les autres pays, dit-il, il faut que le barreau demeure indépendant. Prenant auparavant la parole, Joe Lesjongard s’est quant à lui attardé sur trois secteurs, à savoir l’électricité, les infrastructures routières et l’eau. Joe Lesjongard estime que le problème de la congestion routière augmente et que, toujours selon le rapport de la Banque mondiale, la situation risque de devenir critique. Jimmy Chavrimootoo a, quant à lui, salué l’institution de la commission d’enquête sur la drogue. “Il était grand temps qu’on ait une commission d’enquête car l’ancienne remonte à 29 ans”. Quant à la distribution de la méthadone, il déclare qu’aucune étude n’a été effectuée pour connaître les retombées sur les toxicomanes et souhaite que le ministre de la Santé, Anil Gayan soit à l’écoute des ONG avant de décider de la suspension de ce programme. Il a par la même occasion souhaité bonne chance aux athlètes qui défendront le quadricolore aux Jeux des îles.