Le MP a vivement réagi au flou et aux spéculations entourant les intentions indiennes quant à la construction éventuelle d’une base militaire à Agaléga. Jean-Claude Barbier s’est posé la question de savoir pourquoi l’Outer Islands Development Corporation (OIDC) n’a toujours pas accédé à la requête, depuis le mois d’août dernier, du MP pour une visite sur l’archipel.  Il se dit inquiet « que cette organisation gouvernementale pratique une politique discriminatoire vis-à-vis des Mauriciens voulant y aller, ajoutant que « le prix des billets à Rs 20 000 est extrêmement cher. »

Le député dénonce cette « politique discriminatoire que je considère une barrière dressée par une agence d’État, en l’occurrence l’OIDC, pour empêcher les Mauriciens d’aller visiter Agaléga », ajoutant que « cette situation augmente notre suspicion par rapport à ce que veut réellement faire l’État mauricien. » Dans le même registre, il enjoint le gouvernement à publier le Memorandum Of Understanding entre Maurice et l’Inde. « Finn fer lakor dan ledo lepep » : c’est en ces termes que Jean-Claude Barbier a conclu son intervention.

Le leader Alan Ganoo s’est quant à lui penché sur le 50e anniversaire de l’accession de Maurice à l’indépendance. Il exprime le point de vue selon lequel « cet évènement doit être un moment privilégié pour affirmer notre sentiment d’appartenance à la nation. » Poursuivant, le chef de file du parti réitère la proposition faite au gouvernement afin, dit-il, que « le Parlement mauricien doit avoir toute sa souveraineté en votant lui-même sa propre constitution, l’ancienne ayant été héritée des Anglais. »

Dans ce contexte, et en prévision des prochains travaux à l’Assemblée nationale, Alan Ganoo dit avoir envoyé ses questions parlementaires « parmi lesquelles je demande au Premier ministre s’il est d’accord de mettre en place un High Powered Committee qui sera constitué d’anciens juges, parlementaires, speakers et juges de la Cour suprême afin de faire des recommandations et proposer des réformes pour que le pays dispose d’une assemblée nationale plus efficace et moderne pour jouer un rôle qui cadre avec une île Maurice moderne. » Ce dernier a en outre cité comme exemple « une réflexion sur le fait de pouvoir se réunir le plus souvent, car notre pays n’est plus celui des années 1980, 1990 ou 2000. »

Alan Ganoo a par ailleurs annoncé que le MP organisera un lever de drapeau, le 12 mars, à la plage de Flic-en-Flac « en présence de celui qui a composé la musique du Motherland, Phillipe Gentil. » Présent à cette conférence de presse hebdomadaire, le Dr Uvarajen Paratian s’est dit « en faveur de l’usage du cannabis pour des soins médicaux. » De plus, il a évoqué « la même prise de position du Dr Arvin Boolell. »