Il y a des preuves prima facie à l’encontre de Youshreen Choomka, la chairperson de l’Independant Broadcasting Authority (IBA), laquelle aurait sollicité et touché des commissions auprès des investisseurs étrangers. Pour le Mouvement Patriotique, il ne fait aucun doute, « Youshreen Choomka doit step down. »
En s’adressant à la presse hier après-midi, Alan Ganoo, le président du Mouvement Patriotique, n’a pas caché son indignation après la médiatisation du dernier scandale impliquant la nominée politique Youshreen Choomka. Alan Ganoo a demandé aux autorités d’appliquer des sanctions qui s’imposent dans ce cas. « Lorsque l’affaire bal kouler avait éclaté, le Premier ministre d’alors avait dit que la bande audio diffusée à la radio était une preuve suffisante. Pourquoi est-ce que Youshreen Choomka n’a pas droit au même traitement, d’autant qu’il y a des preuves prima facie dans cette affaire?? »
Notant que chaque semaine apporte son lot de scandales impliquant des proches du pouvoir, le MP dit s’attendre que les autorités interviennent rapidement dans le cas de l’IBA, d’autant que « le recrutement de Youshreen Choomka s’est déroulé dans des circonstances douteuses. » Et de poursuivre : « La démarche de Youshreen Choomka a éclaboussé l’IBA qui est un quasi judicial body. Ce cas est très  grave et il revient au Premier ministre de lui demander de démissionner. » Alan Ganoo est d’avis que les directeurs et présidents de conseil d’administration d’institution, à l’instar de l’IBA, doivent déclarer leurs biens.
Abordant un autre chapitre, celui de la drogue, le président du MP demande au gouvernement d’attendre le rapport et les recommandations de la Commission d’enquête sur la drogue afin d’inclure celles-ci dans le National  Drug Master Plan. Dans le même souffle, le Mouvement Patriotique a plaidé pour la réintroduction de la National Agency for the Treatment and Rehabilitation of Substance Abusers (Natresa).
Pour combattre le blanchiment de l’argent sale provenant du trafic de la drogue, le MP est d’avis que le Premier ministre, Prvind Jugnauth, devrait accepter la proposition de la Banque centrale de changer tous les billets en circulation. « Je sais que le coût de cette opération sera conséquente, mais ce sera un moyen de s’attaquer aux barons de la drogue et à la source de leur succès, notamment l’agent. »
Par ailleurs, le MP a lancé un appel au ministre de l’Énergie et des Infrastructures Publiques, Ivan Collendavelloo, pour que celui-ci revoie à la baisse le tarif d’électricité des petits commerces. Pour cause, le Central Electricity Board, a relevé Alan Ganoo, a encaissé des accumulated profits s’élevant à Rs 3,3 milliards.
Si au début de la conférence de presse du parti son président s’est appesanti sur le « succès » du meeting du 1er mai à La Louise, le MP a tenu à préciser qu’il n’est nullement dans son intention de se rapprocher du MMM. Le meeting du parti de la rose, lundi dernier, aurait démontré sa montée en puissance sur l’échiquier politique. « Malgré nos moyens limités, nous avons relevé le défi d’organiser notre premier meeting public, avec courage », a déclaré Alan Ganoo.
Selon lui, le Mouvement Patriotique a confirmé sa force et serait désormais le quatrième parti politique après les trois principaux, PTr, MSM et MMM. Toutefois, Alan Ganoo a réitéré l’intention du MP de consolider sa structure. Si le « MMM est volontairement ou involontairement auteur de rumeurs » sur un rapprochement, le MP, a souligné Alan Ganoo « n’est pas demandeur d’alliance. » Et Alan Ganoo, qui célébrera ses 35 ans de députation, d’annoncer : « Aux prochaines élections générales, je serai candidat au numéro 14 où j’ai été élu huit fois. »