Si aucun ultimatum ne lui est accordé par le Mouvement Patriotique, Joe Lesjongard, toujours membre de ce parti politique, est appelé à revoir sa décision après sa démission en tant que secrétaire général.
Lors d’une conférence de presse tenue hier après-midi au siège du MP à Quatre-Bornes, le président de ce parti, Alan Ganoo a fait un appel à son ex-secrétaire général, Joe Lesjongard de reprendre sa lettre de démission. « Tout départ affaiblit un parti politique. Nous demandons à Joe Lesjongard de revoir sa décision et de reprendre son poste », a soutenu le président. Reconnaissant que ce dernier a eu une rencontre avec Sir Anerood Jugnauth il y a quelque temps, il ne veut pas conclure à une éventuelle intégration de Joe Lesjongard au MSM.
Au chapitre de la souveraineté de Maurice sur l’archipel des Chagos, Alan Ganoo sollicite la solidarité de tous les membres du Parlement. Pour lui, les déclarations du gouvernement britannique et américain sont menaçantes et méprisantes. Le leader de ce parti a, par ailleurs, salué la décision du Premier ministre, Sir Anerood Jugnauth de rester ferme face à « l’intimidation » du Royaume-Uni.
Jean-Claude Barbier, vice-président du MP, a demandé la mise en place d’un comité interparlementaire sur le Brexit. S’il salue la décision du gouvernement de venir avec un comité interministériel, il croit que les avis des autres membres du Parlement sont aussi importants à ce sujet.