Le Mouvement Patriotique (MP) a présenté son exécutif lors d’un congrès organisé à Belle-Rose hier matin. Ce parti ne dispose pas de leader et aura pour président Alan Ganoo et pour secrétaire général Joe Lesjongard. Kavi Ramano sera responsable de l’organisation et Atma Bumma de la communication. Jean-Claude Barbier et Dev Ramnah agiront pour leur part comme vice-présidents.
Dans son discours, Alan Ganoo a passé en revue la situation depuis la création du parti. Il a évoqué l’organisation des différents congrès, dont celui des femmes, et a aussi fait mention de la charte citoyenne publiée en marge des élections.
Alan Ganoo a tenu à préciser que son parti ne veut pas faire ni de la démagogie ni de la surenchère, mais ne compte pas faire de cadeaux au gouvernement de l’Alliance Lepep. « L’entrée au gouvernement ne fait nullement partie de notre agenda politique. Il n’est pas dans notre intention de déstabiliser le gouvernent ou de semer la zizanie entre le PMSD et l’Alliance Lepep. Nou pa anvi pran plas personn », a déclaré le président du MP.
Il a déploré ce qu’il estime être des extrapolations qui ont suivi une interview radiophonique. « Notre priorité est de combler le vide politique qui existe à Maurice comme l’a démontré le haut niveau d’abstention enregistré lors des dernières élections municipales marquées par le déclin des partis traditionnels. Nous voulons nous positionner comme une nouvelle plateforme politique. Nous avons l’expérience et l’énergie pour le faire », dit-il.
Alan Ganoo a observé que la campagne électorale en vue des municipales a été l’occasion pour le MP de se faire connaître. « Nous n’avons pas mené campagne ni pour l’Alliance Lepep, ni contre le MMM. Cependant, n’étant plus au MMM on ne pouvait pas s’attendre à ce qu’on demande à l’électorat de voter pour le MMM non plus ».
Dans une lettre adressée aux membres du MP ce matin, Alan Ganoo a relevé la mise sur pied, dans les jours à venir, d’un Conseil National qui regroupera les principaux activistes des 20 circonscriptions du pays. « Nous mettrons sur pied les instances nécessaires afin de regrouper les jeunes et les femmes. Nos divers comités de travail et de réflexion pour se pencher sur les dossiers les plus importants du pays seront également constitués », a annoncé Alan Ganoo.