Les électeurs de la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes sont invités à participer le samedi 2 décembre prochain à un forum-débat interactif avec Tania Diolle, la candidate du Mouvement Patriotique, au complexe municipal de Belle-Rose, Quatre-Bornes. C’est ce qu’a annoncé le président du parti, Alan Ganoo, lors de sa conférence de presse hebdomadaire. Il a aussi annoncé la tenue d’une conférence par le Dr David Mété, chef du service d’addictologie du Centre hospitalo-universitaire à La Réunion sur le problème de la drogue.
« Le samedi 2 décembre, à partir de 15 h 30, les électeurs de Belle-Rose/Quatre-Bornes pourront interagir avec notre candidate, Tania Diolle, qui animera un forum-débat au complexe municipal de Belle-Rose, Quatre-Bornes », a annoncé samedi Alan Ganoo. Il avait, entre autres, à ses côtés, la candidate à la partielle du 17 décembre, Tania Diolle, le Campaign Manager de celle-ci Sudesh Roupun, et le secrétaire général du parti, Atma Bumma. « Tania Diolle aura non seulement l’occasion de présenter notre programme électoral pour cette partielle, mais elle en discutera de vive voix avec ceux présents », a ajouté Alan Ganoo.
Le président du MP a également annoncé la tenue d’une conférence par le Dr David Mété, chef du service d’addictologie du Centre hospitalo-universitaire à La Réunion, sur le problème de la drogue. Cette conférence se tiendra le mardi 12 décembre au Centre Nelson Mandela, Avenue Berthaud, Quatre-Bornes. « Problem ladrog pe vinn enn problem si inportan ki nou pou met nou kanpagn an sispans pou ki bann paran ek bann zenn kapav vinn ekout Dr David Mété lor sa size-la », a-t-il expliqué.
Sur l’incendie qui a ravagé le dépôt de l’hypermarché Shoprite et qui a coûté la vie au jeune Dinesh Domah, le président du MP a réclamé une enquête présidée par un magistrat. « DPP bizin ordonn enn lanket o pli vit pou ki al an profonder lor seki bizin fer pou anpes sa kalite dram-la ankor », a-t-il dit. Évoquant la démission de Raouf Gulbul de la présidence de la Gambling Regulatory Authority (GRA) et de la Law Reform Commission, Alan Ganoo s’est interrogé sur « la coïncidence » de cette démission et l’arrivée du PMU à Maurice. Il a signifié son intention d’interpeller le Premier ministre mardi à l’Assemblée nationale sur cette question « d’autant que, dans le passé, des demandes similaires avaient été rejetées ».
Quant à Tania Diolle, elle a fait part de sa satisfaction concernant la campagne électorale du MP. « Nous maîtrisons le terrain et nous arrivons même à inspirer nos adversaires politiques », a-t-elle soutenu. « Si nous pouvons influencer les adversaires politiques, en les incitant à faire de la politique autrement, cela veut dire que nous pouvons également influencer l’électorat ». Parlant du commentaire du Leader de la Reform Party, Roshi Bhadain, selon lequel elle agissait « comme si elle participait à un concours de beauté », la candidate du MP a dit : « Si li adopte mo lide, sa vedir ki mo pa zis ena fizik. » Il s’est référée à un récent débat sur un site Web, où Roshi Bhadain a épousé son point de vue à l’effet que « c’est la mise en oeuvre du Metro Express qui posait problème » et que « ce projet fait l’unanimité parmi les Quatre-Bornais ».
La candidate du MP a par ailleurs indiqué la décision du gouvernement d’offrir de l’emploi aux femmes cleaners qui avaient récemment fait une grève de la faim au Jardin de la Compagnie, à Port-Louis. Elle a toutefois souhaité que le gouvernement « ne prenne pas trop de temps » avant de mettre en oeuvre cette décision. « Depuis le début, le MP avait soutenu leur juste cause, car c’est inadmissible que tous ceux travaillant honnêtement ne sortent pas de leur misère. Nous devons tous remercier les syndicalistes Reeaz Chuttoo et Jane Ragoo, qui, grâce à leur dévouement et leur sens de justice, ont amené ce combat à bon port », a-t-elle ajouté.
Évoquant la Journée internationale de l’élimination de la violence contre les femmes, commémorée le 25 novembre, Tania Diolle a déclaré « qu’il reste malheureusement beaucoup à faire à Maurice pour faire reculer la violence contre les femmes ». Elle a lancé un appel à la population, particulièrement aux hommes, pour un changement de mentalité.