Six organisations se réunissent pour fédérer leurs forces contre la militarisation de l’océan Indien. Une charte a ainsi été élaborée, invitant d’autres individus et mouvements à y adhérer. La coalition milite pour le droit à la citoyenneté et à la souveraineté aux peuples de l’océan Indien. Les préoccupations autour d’Agaléga occupent le haut de l’agenda de la coalition.

Une rencontre présidée par Arnaud Poulay, président de l’association Agaléga Mauritius Partnership, et regroupant le Muvman Independans Rodriguais, Real Talk Rodrigues 2.0, Rezistans ek Alternativ, Centre for Alternative Research and Studies et la General Workers Federation, jeudi dernier, a mené à l’élaboration d’une charte pour la paix dans l’océan Indien. Regroupés sous le nom Koalision Zilwa Pou Lape, ils visent à regrouper les peuples de l’océan Indien, sur la base du passé commun qu’ils partagent. Dans un esprit de solidarité, la coalition a également envoyé une lettre de soutien au mouvement qui a pris naissance aux Seychelles, contre le projet d’une base militaire à l’île de L’Assomption.
Au vu de l’actualité du moment, c’est Agaléga qui occupe le haut de l’agenda de la nouvelle coalition, qui réclame ainsi le statut d’autonomie à l’archipel, comme c’est le cas pour Rodrigues.