Ivan Collendavelloo n’a pas épargné Alan Ganoo hier lors d’un congrès nocturne en marge de l’anniversaire du ML, ce dimanche. Pour lui, le président du MP est un « caméléon politique », qui a été « l’architecte de l’alliance PTr-MMM ». Xavier-Luc Duval en a aussi pris pour son grade, lui qui, selon le leader du ML, « insulte les Rodriguais ».
Le N° 2 du gouvernement et leader du Mouvman Liberater (ML), Ivan Collendavelloo, a tenu un congrès nocturne hier soir, à Plaisance, en prélude du congrès de ce dimanche pour fêter les trois ans de son parti. « Dimans nou pou montre nou lafors », a-t-il clamé. Il a soutenu que le leader du Mouvement Patriotique (MP), Alan Ganoo, « est un caméléon politique ». Il relève que « dan so kongre, Alan Ganoo dir ou li mem pe tini labalans, kot li ale depite pou eli, me apre li trap Arvin Boolell ». Pour Ivan Collendavelloo, Alan Ganoo est « un traître », qui « travaille pour Boolell » et par extension « pour Ramgoolam ». Son rêve, selon le leader du ML, serait « touzour ki PTr revinn o pouvwar ».
Ivan Collendavelloo estime que « nou pou zwe enn gran rol dan eleksion parsiel N° 18 pou bar retour Ramgoolam », nuançant toutefois qu’ils n’ont pas encore décidé s’il faut placer un candidat lors de ces élections… Concernant le PMSD, le ministre des Services publics soutient que « ziska zordi zot pa’nn dir kifer zot inn kit gouvernman le 19 desam ». Pour lui, Xavier-Luc Duval, en tant que leader de l’opposition, « pa poz okenn kestion lor ladrog ek lor lekours », préférant « koz Rodrig ». À ce sujet, Ivan Collendavelloo est d’avis que le leader des bleus « insulte les Rodriguais », soulignant que « nou pa dan lepok 70-la, aster, bann Rodrige ena ledikasion ».
Ivan Collendavelloo a également rappelé ses réalisations depuis qu’il s’occupe du portefeuille des Services publics. « Sinkant-mil famiy pe gagn delo 24/7, 25 000 famiy gagn delo di-z-er par zour. Bagatelle Dam inn pare. Kouma large pou gagn delo 24/7 ! », a-t-il promis. Le député Ravi Rutnah a, lui, annoncé à l’assistance qu’il fera « des révélations » sur Paul Bérenger lors du congrès anniversaire. Il n’a pas manqué, par ailleurs, de critiquer les agissements des députés mauves lors des travaux de l’Assemblée nationale.