Le Keats Collège, à Chemin-Grenier, dans la circonscription de Savanne/Rivière-Noire, accueillera le dimanche 23 juillet une cérémonie pour marquer les 35 ans de députation d’Alan Ganoo, le président du Mouvement Patriotique (MP), a annoncé hier Jean-Claude Barbier, le vice-président du parti. Le MP n’a par ailleurs rien décidé jusqu’ici quant à sa participation ou non à l’élection partielle dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes, a-t-il indiqué suite à une question de la presse.
« Le Mouvement Patriotique célébrera comme il se doit les 35 ans d’Alan Ganoo comme député », a annoncé Jean-Claude Barbier . « Alan Ganoo a marqué l’histoire contemporaine de Maurice de par sa contribution aux débats politiques, et sa façon de faire de la politique. Il est un exemple pour nous tous, qui ont rejoint les rangs du MP. A traver so karier politik, li finn montre nou ki fer politik, se servir les autres et non se servir. Li rempli de valeurs, li touzur a l’ekout, et li touzur de bon konsey » dit-il.
Le secrétaire général du MP, Atma Bumma, a pour sa part retracé le parcours politique du président et fondateur de son parti. « Très jeune, Alan Ganoo s’est engagé dans des mouvements progressistes. Il a été le candidat du MMM aux élections générales de 1982 dans la circonscription de Savanne/Rivière-Noire, et depuis il n’a jamais délaissé cette circonscription ».
Le secrétaire général du MP a aussi rappelé que le président de son parti a été Speaker de l’Assemblée nationale, Attorney General, ministre du Logement et des Terres, ministre des Services publics, tout en ayant été, pendant 40 ans, un des dirigeants du MMM. « Il a été secrétaire général et même leader adjoint de ce parti. Il a même occupé le leadership du MMM durant la maladie de Paul Bérenger ».
Alan Ganoo a en outre été leader de l’opposition (durant la maladie du leader du MMM), président du Public Accounts Committee et membre de plusieurs Select Committees. « En tant que leader, Alan Ganoo a des qualités extrêmement rares chez ceux qui aspirent à faire de la politique : la disponibilité pour les autres, la simplicité et l’humilité. Il est un exemple que les jeunes politiciens doivent suivre ».
Pour Atma Bumma, Alan Ganoo est aussi « un homme d’idées ». « Sa contribution aux débats au MMM a beaucoup fait progresser ce parti. Sa dernière idée, c’est le rapatriement de notre Constitution, qui fera l’objet de débats à l’Assemblée lors de la Private Members Day vendredi. Personne avant lui n’a jamais pensé qu’il est temps, après 50 ans d’indépendance, de mauricianiser notre Constitution, dont nous avons hérité des Anglais. Qu’il faut y apporter des réformes ».
Répondant à une question de la presse, Jean-Claude Barbier a déclaré que le parti n’a pas encore décidé jusqu’ici s’il allait aligner un candidat à l’élection partielle au N° 18 ou pas. « Rien n’est encore décidé. Il est trop tôt », a-t-il ajouté.