Les membres du comité de politique monétaire de la Banque de Maurice (BoM) ne s’attendent pas à ce que la dépréciation de la roupie mauricienne ait un impact notable sur l’inflation cette année, et ce eu égard à la présente conjoncture économique internationale. Excluant tout fait exceptionnel, le taux d’inflation sera selon eux « would remain modest in 2015 ». C’est ce que soulignent les procès-verbaux de la dernière réunion du PMC, tenue le 6 avril dernier et présidé, pour la première fois, par Ramesh Basant Roi, depuis sa nomination aux fonctions de gouverneur de la banque centrale.
Le rapport du MPC indique que les membres du MPC ont, à l’unanimité, voté pour le maintien du taux directeur (Key Repo Rate) à 4,65%. Une décision appropriée dans la conjoncture actuelle, surtout en tenant compte de l’environnement économique global incertain et des récentes mesures annoncées dans le Budget 2015-16 en vue de relancer l’investissement à un moment où l’inflation est encore à un niveau relativement bas. Le MPC est d’avis que les mesures budgétaires devraient donner un coup de fouet à la croissance économique et pense que les pressions inflationnistes seront limitées jusqu’à la fin de l’année.
Les techniciens de la BoM ont estimé à 4,3% le taux de croissance de l’économie nationale pour cette année, et ce en se basant sur de solides fondamentaux et des conditions monétaires favorables. « The strengthening of domestic economic activity would also be supported by the recent budgetary measures and their expected positive impact on investment and business confidence. Going forward, the negative output gap is expected to close gradually », observe la BoM. S’agissant de l’inflation, le taux estimé pour cette année est d’environ 3%, sujet à certaines conditions. L’estimation devrait refléter les tendances concernant l’inflation alimentaire et non alimentaire, la croissance économique mondiale modérée et le faible niveau de l’inflation global, l’amélioration dans les termes de l’échange de Maurice au vu de la stabilité des prix des matières premières sur le marché international.
Le MPC a pris note de la dépréciation de la roupie en raison du renchérissement du dollar sur le marché international. Entre le 27 octobre 2014 et le 31 mars 2015, la roupie s’est dépréciée de 14,1% contre le dollar « on a point to point dealt basis ». Elle a aussi fléchi de 6,8% contre la livre sterling, mais s’est appréciée de 1,2% vis-à-vis de l’euro pendant la même période.
Les procès-verbaux indiquent par ailleurs que la balance des paiements du pays a laissé un excédent de Rs 23 milliards en 2014 et que les réserves brutes officielles sont passées de Rs 105 milliards fin 2013 à Rs 124 milliards fin 2014. Il est à noter que la prochaine réunion du comité de politique monétaire de la BoM a été fixée au 16 juillet.