Pressé de questions par les conseillers municipaux à la réunion du conseil municipal de vendredi sur l’accident du vendredi 10 février dans lequel trois camions de la municipalité étaient impliqués, le Chief Executive Jaylall Mulloo a avoué qu’il n’a pas informé l’assurance de la municipalité que le conducteur du camion fautif n’était pas un employé de la mairie et qu’il ne détenait pas un permis de conduire.
« Ni M.A. Matabadul ni aucun autre agent de sécurité n’est autorisé à conduire un véhicule de la municipalité », peut-on lire en réponse écrite à une question du conseiller Dev Badree.
« Avez-vous informé l’assureur de la municipalité de cela ? », demande alors Dev Badree au Chief Executive (CE), à travers la maire Arianne Oxenham. « Non ! », laisse échapper le CE, d’une façon à peine audible.
« Mais si vous avez retenu cette information cela veut dire que la municipalité ne sera pas indemnisée par l’assureur ! », fait alors ressortir le conseiller Dhiren Gungabissoon.
Auparavant, dans une réponse à une question supplémentaire, le CE a fait comprendre que les dommages causés aux camions s’élèveraient à Rs 70 000.
Selon un rapport remis au CE en date du 13 février, c’est un Health Inspector qui a informé l’Office Superintendent que deux camions de la municipalité, qui étaient garés dans la cour de l’Hôtel de Ville, ont été découverts endommagés et que la police en avait été informée.
Durant l’enquête policière, les enregistrements des caméras de surveillance qui ont été visionnés révèlent que vers 21 h 45 et 22 h 00 le vendredi 10 février 2012, celui qui conduisait le camion immatriculé 4 Z 90, en faisant marche arrière, est entré en collision avec le camion immatriculé 4 Z 91, garé derrière.
Dans sa déposition, M.K. Nagadoo, agent de sécurité de Special Security Guard Ltd, raconte que cette nuit-là, trois individus sont venus à la municipalité pour lui chercher des noises. Il a alors appelé à la rescousse son collègue Akash Matabadul, qui avait pris le premier quart. Les trois individus sont alors partis.
Comme le temps était mauvais, Akash Matabadul, toujours selon le rapport remis au CE, a pris les clés du camion 4 Z 90 du Health Office à l’arrière de la bibliothèque municipale et a essayé de bouger le camion qui obstruait la guérite, afin qu’un des agents de sécurité puisse passer la nuit dans le camion. Et c’est en manoeuvrant le camion que celui-ci est entré en collision avec le camion 4 Z 91 garé à l’arrière ainsi qu’avec le camion 4 Z 109, qui était à sa gauche, endommageant les deux camions.
Selon le rapport, la cabine du camion 4 Z 90 a été sérieusement endommagée, ainsi que les essuie-glace et les feux de position. La pare-brise a craqué. Les feux de position, le rétroviseur externe et la cabine du camion 4 Z 109 ont également subi des dommages.
Le rapport relève que la compagnie de sécurité Special Security Guards a été informée par lettre de cet accident le 14 février et a été invitée à enquêter et à soumettre son rapport au conseil au plus tard le mardi 21 février.
Nombreux sont les conseillers présents qui ont été scandalisés d’apprendre qu’au vendredi 24 février, la compagnie Special Security Guards n’avait pas encore soumis le rapport demandé.