Le directeur de la Mauritius Revenue Authority (MRA), Sudhamo Lal, a annoncé un changement dans le formulaire 1A afin que les employés ayant d’autres sources de revenus puissent avoir l’occasion de les déclarer et de s’acquitter de leurs impôts,  conformément à la loi. C’est ce qu’il a annoncé ce matin lors d’une conférence de presse à Port-Louis.
Le directeur de la MRA a observé que beaucoup de Mauriciens, dont des professeurs d’écoles, ont d’autres sources de revenus – par exemple dans ce cas précis en donnant des leçons particulières –, mais qu’ils ne déclarent ces revenus additionnels. Certains, concèdent-ils, par crainte puisqu’ils sont déjà salariés. Or, fait ressortir le directeur de la MRA, ils n’auront désormais plus à changer de statut et pourront déclarer, sur le même formulaire, les revenus additionnels qu’ils perçoivent.
« The Income tax return 1A will provide for declaration of “Other income” », fait-il ressortir. M. Lal note que, lors d’une campagne de sensibilisation à cet effet, il y a environ trois ans, de nombreux professeurs ainsi que des Mauriciens travaillant dans la profession libérale s’étaient manifestés pour s’acquitter de leur dû au bureau du fisc. Mais à mesure que le temps passe, leur nombre a diminué. Ainsi, la MRA compte redoubler d’effort pour sensibiliser les contribuables sur leur devoir fiscal. Prenant une fois encore l’exemple du secteur éducatif, il indique que la MRA « will inform tuition providers of their legal obligations ». Et d’affirmer que le bureau dispose de plusieurs moyens afin de savoir qui donne des leçons particulières, notamment à travers l’institution éducative voire par la location de locaux pour la tenue des cours. Aussi, M. Lal indique que le nouveau formulaire fera provision pour que ceux louant des emplacements puissent déclarer leurs revenus.
Parmi les nouveautés apportées pour faciliter le paiement des impôts cette année, M. Lal annonce l’utilisation des cartes de crédits par les contribuables ayant à payer une somme de moins de Rs 25 000. Lors de ce prochain exercice, le dispositif électronique de la MRA s’ouvre à d’autres systèmes informatiques. Ainsi, le contribuable pourra soumettre son formulaire électronique en utilisant son smartphone, sa tablette ou tout autre appareil disposant d’une connexion internet.
Le bureau du fisc compte aussi mettre à exécution des mesures budgétaires annoncées par le ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, lors de la présentation en novembre du Budget 2014. Il note la hausse du seuil de revenu exempté d’impôts et le remboursement de la TVA sur les matériaux de construction aux foyers à moyens revenus sous certaines conditions. M. Lal annonce aussi la mise en place d’une Special Measures Unit (SMU) pour se concentrer sur des secteurs où l’évasion fiscale est récurrente et importante, à l’instar des restaurants, des industries orientées vers l’exportation ou encore la construction. Le directeur de la MRA lance un appel aux Mauriciens pour l’aider dans cette tâche en exigeant, par exemple, un reçu avec la mention TVA. Dans cette optique, il lance aussi une loterie. A chaque achat d’un produit taxé par la TVA, la personne pourra, en envoyant un SMS, participer à une loterie dont le premier prix est Rs 50 000. Un total de 20 prix seront distribués chaque trimestre.