Le Dr Shivraj Sohur, neurologue mauricien travaillant à la Harvard Medical School aux Massachusetts aux États Unis est actuellement à Maurice pour un travail d’échange dans le domaine des sciences biomédicales. Lors d’un atelier de travail organisé par le Mauritius Research Council, le Dr Sohur a fait un exposé sur le progrès accompli par cette discipline dans la recherche en neurosciences et sur la maladie de Parkinson. Le Dr Sohur, également conseiller auprès du MRC a également évoqué les possibilités de carrière dans ce domaine.
L’atelier de travail organisé sous le thème Excitement and Opportunities in Biomedical Science s’est tenu hier dans la salle de conférence à la Cybertour 1 à Ébène. Il avait pour but de d’exposer les travaux de recherche effectués récemment dans le développement des molécules des circuits cérébraux impliqués dans la maladie de Parkinson. Le neurologue mauricien, également professeur auxiliaire à l’Université de Maurice et professeur affilié au Harvard Stem Cell Institute, s’est appesanti sur les développements majeurs dans le domaine des sciences biomédicales et l’application des découvertes scientifiques dans ce domaine. « We have to investigate in corticostriatal projection neurons because its dysfunction has been noted in multiple neurological conditions including Huntington’s, Parkinson’s diseases and cerebral palsy. I have experiments underway to study the perinatal development of corticostriatal projection neurons. I am also interested in investigating the potential for induced adult neurogenesis », a-t-il déclaré.
Originaire de L’Espérance-Trébuchet, le Dr Shivraj Sohur a fait sa scolarité secondaire au collège Royal de Port-Louis. En 1989, il s’envole pour les États-Unis, où il complète ses études universitaires en décrochant un doctorat à la Vanderblit University. Le Dr Sohur a également publié plusieurs travaux de recherche, entre autres Adult Neurogenesis and Neuronal Subtype Specification in the Neocortex, Neurogenesis in the Adult Brain et Adult neurogenesis and cellular brain repair with neural progenitors, precursors and stem cells.
Le ministre de l’Éducation tertiaire a salué l’initiative du MRC d’inviter une personne ressource comme le Dr Sohur pour animer un atelier de travail à Maurice. Cette conférence, dit-il, est en ligne avec les objectifs du gouvernement de promouvoir la recherche et la science dans le pays. « It is a fact that the frontier of biomedical science has rarely been as exciting and as full of spectacular opportunities as it is today », soutient-il.
De la science fondamentale à la recherche clinique pour les services de santé, les possibilités offertes par les progrès impressionnants de ces dernières décennies dans le domaine biomédical, ainsi que la physique, l’informatique et sciences comportementales et sociales nous ont amenés à une frontière sans précédent, dit le ministre. Il s’est dit convaincu que les avancées dans les sciences biomédicales ont soulevé de nouveaux espoirs pour la prévention, le traitement et la guérison de maladies graves. « I am sure that these discussions will accordingly help Mauritius in consolidating its place as a regional leader in biotechnology », a-t-il conclu.