La liste des nominés pour le National Sports Award a été rendue officielle mercredi dernier par le Mauritius Sports Council (MSC) et comme d’habitude, c’est le 30 courant que nous serons fixés sur les différents lauréats au J&J Auditorium à Phoenix. On se souvient que les lauréats de la cuvée 2014 étaient le boxeur Kennedy St Pierre (Sportsman of the Year) et la judokate Christianne Legentil.
12 récompenses seront attribuées lors de cette cérémonie de gala. En ce qu’il s’agit des cash prizes,  aucun changement n’est à prévoir car le Sportsman et la Sportswoman of the Year recevront chacun une enveloppe de Rs 100 000. Ceux des catégories Team of the Year ainsi que les Junior Sportsman et Sportswoman of the Year se verront remettre chacun un chèque de Rs 60 000. Les ‘Most Promising Sportsman et Sportswoman of the Year’ de même que le ‘Coach of the Year’ obtiendront, pour leur part, Rs 50 000. Les meilleurs handisports (masculins et féminins) récolteront également la somme de Rs 50,000.
Pour la catégorie phare (Sportsman & Sportswoman of the Year), le titre se jouera entre Jonathan Drack (athlétisme), Guillaume Thierry (athlétisme), Kennedy St Pierre (boxe), Fabrice Bauluck (kick-boxing) et Bradley Vincent (natation). À noter que le badiste Julien Paul (19 ans), triplement sacré aux derniers Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) en simple hommes, double hommes et en équipes, et victorieux en équipes aux derniers Jeux d’Afrique ne fait pas partie de la liste. Chez les dames, Jessika Rosun (athlétisme), Kate Foo Kune (badminton), Kimberley Le Court de Billot (cyclisme) et Roilya Ranaivosoa (haltérophilie) se disputeront la palme. C’est la badiste qui demeure la mieux placée pour enlever ce sésame, elle qui a brillé aux JIOI et aux Jeux d’Afrique. La cycliste Kimberley Le Court de Billot (médaille d’or aux Jeux d’Afrique) et l’haltérophile Roilya Ranaivosoa (triple médaillée d’or aux JIOI et 13e aux Championnats du monde) seront également à suivre.
La lutte s’annonce également serrée dans la catégorie Junior Sportsman of the Year, avec le tireur William Bouton, médaillé d’or à la Coupe du monde de kick-boxing, Bryan Tonta, champion d’Afrique cadets en épreuves combinées, Christopher Alberte, médaillé de bronze aux Jeux du Commonwealth de la Jeunesse, Lambert Leclézio, qui a brillé sur la scène européenne en sports équestres, et Melvin Appiah, champion d’Afrique -15 ans en badminton et grand espoir de la discipline. C’est Wasiim Gukhool le tenant du titre. En féminin, la course se jouera entre la sprinteuse Séverine Moutia, la tenniswoman Amélie Boy et l’haltérophile Tracy Domingue.
En ce qu’il s’agit du Most Promising Sportsman of the Year, Alexandre Bongoût tentera de réaliser la passe de 2, avec comme adversaires le nageur Varen Lutchmanen et le pongiste Ryan Desscann. Dans la catégorie Most Promising Sportswoman of the Year, la jeune haltérophile Ketty Lent, médaillée de bronze aux Jeux du Commonwealth de la Jeunesse, sera confrontée à la badiste Shania Leung, à la nageuse Tessa Ip Hen Cheung, à la pongiste Ivana Desscann et à la tenniswoman Zara Lennon. Dans la catégorie des entraîneurs de l’année, Judex Bazile (Boxe) et Judex Jeannot (Kick-Boxing) seront une nouvelle fois confrontés avec comme arbitres Sahir Edoo (badminton), Ravi Bhollah (haltérophilie) et Patrick Sahajasein (tennis de table).
Melchior Miniopoo (sélection nationale masculine) et Guito Lepoigneur (Azur SC) sont les seuls en lice pour les sports collectifs. Quant à la sélection nationale de badminton, elle aura comme concurrentes l’équipe féminine du 4×100 m (athlétisme), la sélection de judo et le relais 4×100 m nage libre. En sports collectifs, les sélections nationales de football et de volley-ball en masculin, toutes deux médaillées de bronze aux JIOI, feront face à Azur SC, qui a terminé sur la troisième marche du podium lors de la Coupe des clubs champions de la zone 7 en volley-ball féminin. Les meilleurs handisportifs seront également récompensés. Cédric Ravet et Sheena Bhikhea avaient été les précédents lauréats.