La signature des contrats en vue de la soirée du National Sports Award, qui se tiendra le 30 janvier au J&J Auditorium à Phoenix, a eu lieu hier au gymnase de Phoenix. Cette année, douze firmes privées parraineront l’événement.
Sept nouveaux sponsors se sont manifestés cette année : Pick and Eat Ltd, SBM Ltd, Vital, MC Vision, Airports of Mauritius Co. Ltd, Panagora Marketing Co. Ltd et Mauritius Ports Authority. Quant à ceux ayant renouvelé leur partenariat, ils sont Mauritius Telecom Orange, City Sport Maurice Ltée, Nestlé’s Products (Mauritius (Ltd), Mauvilac Industries Ltd et Plyfoam.
Prenant la parole, le décathlonien Guillaume Thierry a fait ressortir l’importance qu’accorde le Mauritius Sports Council (MSC) aux athlètes et à récompenser leurs performances. Quant à la présidente du MSC, Sarah Rawat Currimjee, elle a salué les « douze entreprises qui ont pris la charge de récompenser les sacrifices faits par les athlètes au cours de l’année 2015 ».
Les cash prizes sont comme suit : Sportsman-woman of the Year (Rs 100 000), Junior Sportsman-woman (Rs 60 000), Most Promising Sportsman-woman (Rs 50 000), Coach of the Year — sport individuel et collectif (Rs 50 000), Team of the Year — individuel et collectif (Rs 60 000) et Sportsman-woman of the Year — handisport Rs (50 000).
Quant au ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS), Yogida Sawmynaden, il est revenu sur le tragique accident de l’ancien champion d’haltérophilie Yvan Pierrot en début d’année. « Ma première fonction officielle de 2016 sera ces Awards. Je dois dire que cela commence sur une note bien triste avec le décès de celui qui était un potentiel médaillé olympique, selon les dires de ceux qui l’ont côtoyé de près », a-t-il indiqué.
Il a ajouté que le MJS a offert l’aide d’un psychologue aux coéquipiers d’Yvan Pierrot et qu’un hommage lui sera rendu lors de cette soirée. Yogida Sawmynaden a par ailleurs souligné l’importance de la contribution des entreprises privées dans les récompenses aux médaillés et dans le domaine du sport en général.
« Je lance aussi un appel aux entreprises afin qu’elles permettent aux jeunes d’obtenir également un emploi. Beaucoup d’entre eux ont été laissés de côté, ont sombré dans la pauvreté après avoir fait flotter haut le quadricolore. Ils ne devraient pas être oubliés », a-t-il soutenu.
Yogida Sawmynaden a conclu en mentionnant quelques compétitions où Maurice a connu un « véritable succès sportif », telles les Jeux du Commonwealth 2014, les JIOI 2015, les Jeux d’Afrique, entre autres.