Environ 1 060 délégués, représentant les 290 associations affiliées à la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF), seront appelés dimanche lors de l’assemblée générale annuelle de ce regroupement à élire un nouveau comité de direction. Deux équipes – le Trishul Group, dirigé par le président sortant Somduth Dulthumun, et Rajenrah Ramdheean, dirigeant du Sangathan Group – s’affrontent lors de ces élections, les deux dirigeants restant confiants d’enlever les 17 sièges à pourvoir lors de ces élections.
Somduth Dulthumun, le président sortant de la MSDTF, vise un 5e mandat pour ces élections, qui ont lieu tous les trois ans et se tiendra de 10h à 14h au siège de la fédération, rue Justice, à Port-Louis. Les résultats seront connus le jour même des élections.
Chaque délégué est invité à voter pour 17 candidats appelés à siéger au sein du comité de direction. Les élections seront organisées sous la supervision de la Commission électorale.
Somduth Dulthumun s’est dit « confiant » d’enlever tous les 17 sièges. « Le score sera sans appel et mon équipe obtiendra une majorité écrasante », a-t-il déclaré au Mauricien hier. Quand je suis arrivé à la fédération, il y a 12 ans de cela, la situation était chaotique. » Il envisage de réaliser trois gros projets pour les trois prochaines années : la construction d’un centre éducatif à Ébène, au coût de Rs 120 millions, la construction de deux maisons de retraite à Vacoas et à Écroignard, et, enfin, la construction d’un temple à Grand-Bassin. Somduth Dulthumun est pour la stabilité et la dignité des sanatanistes. « J’ai dirigé les affaires de la MSDTF dans la transparence, la stabilité et la bonne gouvernance, et je veux continuer dans la même voie pour les prochaines années », a-t-il déclaré. Le leader de Trishul Group a dit avoir constaté, lorsqu’il assurait la présidence en 2002, que seulement 50% des subsides étaient distribués aux temples. « Aujourd’hui, nous sommes la seule organisation religieuse à distribuer 85% des subsides aux temples », affirme avec fierté Somduth Dulthumun.
Le Sangathan Group, dont le dirigeant est Rajenrah Ramdhean, est également très « confiant » de remporter les élections. Awadhkoomarsing Balluck, le porte-parole du groupe, estime pour sa part que la MSDTF a « les mains et les pieds liés avec la politique ». Et de confier : « La MSDTF prend des directives de la politique en ce qu’il s’agit des actions ponctuelles qu’il faut prendre pour l’intérêt des sanatanistes. Nous respectons le gouvernement du jour, nous voulons travailler avec le gouvernement du jour, mais nous voulons être indépendants de nos actions dans l’intérêt des sanatanistes. » Le Sangathan Group compte créer une cellule spéciale qui agira comme « chien de garde », mais « de manière pacifique pour empêcher la conversion des hindous ». Le Sangathan Group envisage aussi de lancer des campagnes de sensibilisation contre les méfaits de l’alcoolisme, de la drogue et d’autres fléaux sociaux. Mais également entreprendre la rénovation des temples, demander au gouvernement d’allouer deux heures de permission les jeudis aux hindous pour des prières, la construction d’une université pour des études supérieures, des “annual pilgrimage tours” en Inde ainsi que la formation des prêtres.