« Le départ annoncé, mercredi, de Leena Pentiah du MSM au N° 7 est un non-event », a affirmé Ravi Yerigadoo hier lors d’un point de presse. Cette dernière, qui avait été recrutée par Pratibha Bholah, n’était « en aucun cas présidente d’une quelconque instance du MSM » et n’était plus active depuis le départ de celle qui est désormais PPS au PTr. L’occasion pour le parti de soutenir que dans le contexte politique actuel, il bénéficie du « total soutien du peuple mauricien ».
« Ce ne sont pas une, deux ou trois personnes qui prétendent occuper telle fonction au sein du parti et qui démissionnent qui vont changer le MSM », affirme Ravi Yerigadoo. L’ancien ministre des Sports soutient que le MSM au No 7 est « très dynamique, avec des structures solides » avec de surcroît une aile féminine « très active ». Ajoutant qu’aucune de ces représentantes « ne saurait dire ce que Mme Pentiah réalisait comme actions car depuis longtemps, elle n’était plus active. Dire qu’elle avait toutes sortes de responsabilités est totalement faux ».
Ravi Yerigadoo en a profité pour présenter la nouvelle présidente de l’aile féminine de la régionale 7, Manisha Jhurry.
« Notre message est toujours le même : Ramgoolam bizin ale », poursuit Ravi Yerigadoo. Le MSM tient un rassemblement à 17 h aujourd’hui au Mohit Hall, à Saint-Pierre.
Par ailleurs, le président du Mouvement Socialiste Militant (MSM), Showkutally Soodhun, a estimé que les démissions de membres des comités régionaux de son parti dans les circonscriptions N° 7 et 10 sont l’oeuvre du Parti travailliste en vue de déstabiliser le MSM. « Nous disons la vérité à la population e sa pe fatig Parti travayis », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse hier après-midi à Port-Louis, avec à ses côtés les membres du comité exécutif du régional de la circonscription N° 10.
D’emblée, Showkutally Soodhun a soutenu que le seul parti politique qui est sur le terrain est le MSM, avant de rappeler les différents congrès organisés par son parti ces dernières semaines. « Beaucoup de gens viennent nous écouter, plus que lorsque nous avions organisé des congrès aux mêmes endroits sous la bannière du Remake 2000 », affirme-t-il. Le MSM, dit-il, poursuit le travail du Remake 2000 « et cela ne plaît pas à nos adversaires. Alors, ils essayent de déstabiliser notre parti en s’attaquant à nos comités régionaux ».
Showkutally Soodhun a indiqué que le MSM compte trois comités régionaux dans la circonscription N° 10 — à Bel Air, à Médine et à Montagne-Blanche. Le président de ce dernier comité a démissionné de son poste et selon M. Soodhun « M. Nuckched avait pris ses distances du comité depuis une année et n’était pas actif parce que le PTr faisait pression sur lui et sur son business familial. Les autres personnes dont les noms figurent sur la liste des démissionnaires ne sont pas membres du comité depuis longtemps ». Ashok Shibchurn, président du comité exécutif des comités régionaux du N° 10, a déclaré que ses membres sont tous solidaires du MSM.
S’agissant de la démission de Leena Pentiah, présidente de l’aile féminine du MSM et membre du comité régional au N° 7, Showkutally Soodhun a nié que celle-ci soit membre de son parti. « Elle est la secrétaire d’une ONG que dirige Sandhya Boygah, elle n’a rien à faire avec le MSM », dit-il.