Le ministre du Travail et des Relations industrielles, Shakeel Mohamed, est catégorique par rapport à l’action des employés de la Mauritius Stationery Manufacturers Ltd. pour faire prévaloir leur droit. Interrogé par Le Mauricien, il maintient que le groupe GML, propriétaire de l’imprimerie n’a d’autre choix dans la conjoncture que de compenser ses employés. Il a eu des contacts en fin de journée d’hier avec l’administrateur Michel Chan Sui Ko pour transmettre ce message au conseil d’administration.
« Comme on le dit en kreol, GML bizin desann lor pie. J’espère que ce sera fait dans les meilleures conditions possibles. Il ne fait pas oublier que le groupe GML n’est pas n’importe quelle compagnie dans le paysage des affaires à Maurice. Elle a une réputation à défendre et elle ne peut fuir ses responsabilités face à des employés qui se sont sacrifiés. Je veillerai à ce que tel soit le cas », déclare Shakeel Mohamed.
Le mouvement d’occupation des locaux de MSM Ltd. par les employés se poursuit ce jeudi matin.