La non-nomination temporaire du juge Eddy Balancy a été largement commenté par le MSM à la conférence de presse du parti, hier matin. Cet événement qui continue à occuper l’actualité a été analysé par le secrétaire général du MSM, Nando Bodha, en l’absence du leader du parti, Pravind Jugnauth, qui se trouve à l’étranger. La réaction du PM, Navin Ramgoolam, à ce sujet au Parlement, mardi dernier, a été d’emblée vivement critiquée par ce parti de l’opposition. Pour celui-ci, « il est clair que le Premier ministre a défendu le choix qui a été fait dans cette nomination intérimaire. » Pour Nando Bodha, la réponse de Navin Ramgoolam à la Private Notice Question qui lui fut posée par l’opposition a été « remplie de contradictions. »
Nando Bodha a fait remarquer que le PM n’a pas donné l’assurance que dans la nomination du prochain chef juge, à la fin du mandat de l’actuel en poste, la hiérarchie et la séniorité seront respectées. Toutefois, a-t-il affirmé, « l’opposition veillera à ce que cet exercice se fasse dans la transparence pour s’assurer que le rôle fondamental du judiciaire comme pilier de la démocratie soit respecté. » Le MSM a dit constater que le judiciaire est de plus en plus fragile, d’autant que le PM et leader du PTr « est en train de tirer un capital politique » de cette affaire et en a profité pour diriger ses attaques contre Aneerood Jugnauth.
Le MSM déplore le « unparliamentary language de Navin Ramgoolam au parlement » lorsque celui-ci réagissait aux critiques des membres de l’opposition. Selon Nando Bodha, tandis que ses pairs de l’opposition faisaient le parallèle avec l’affaire Nandanee Soornack, Navin Ramgoolam aurait tenu des propos inélégants à leur égard dans l’hémicycle. « Kan PNQ inn fini, inn ena enn insidan… », dit Nando Bodha. Selon lui, pendant que le PM critiquait Aneerood Jugnauth, le leader de l’opposition, Paul Bérenger a rappelé que Navin Ramgoolam avait déjà lui-même critiqué le juge Eddy Balancy. « Il y a une perception que le juge Eddy Balancy a été victime du jugement émis à propos du gagging order », dit Nando Bodha. « Et dès que le gagging order a été évoqué au Parlement, Navin Ramgoolam s’est mis en colère (…) Navin Ramgoolam a alors balancé: You, ignorant pig! », a expliqué ce dernier. Nando Bodha a soutenu que ces propos figurent dans le hansard du Parlement et que le MSM compte demander des explications au Speaker ce mardi.
Le MSM a fustigé « la méthode fasciste et gestapo » de la police quand il s’agit de traiter des enquêtes ou des personnalités appartenant à l’opposition. Faisant référence au cas de Rama Valayden, le MSM s’est interrogé sur l’éventualité d’un complot contre l’ancien Attorney General dans l’affaire de détournement à la Bramer Bank. « Est-ce qu’il y a eu complot pour faire accuser Rama Valayden? » Et de se demander: « Pourquoi le commissaire de police est-il en train de garder le silence? »
Par ailleurs, le MSM a critiqué le gouvernement pour sa gestion de l’eau et a plaidé pour une rencontre entre les Verts Fraternels et le PM sur la compensation des descendants d’esclaves, entre autres…