Les mesures budgétaires présentées hier par le ministre des Finances sont une politique économique ultralibérale qui appauvrira le petit peuple. C’est un budget sans vision, sans ambition et sans aucune innovation. Il y a contradiction entre ce qui est dit et la réalité. Xavier-Luc Duval parle de budget de croissance alors qu’il y a une baisse. Elle était de 4,2 % pour la période 2010-2011 alors que les prévisions pour 2012 sont de 4 %. La question d’épargne et d’inflation n’est pas été abordée en tant qu’indicateur économique. Pena oken mezir pou amelior kondisyon lavi ti dimounn. Bann mesures inn annoncer pou donn kado par miliar a bann gro palto. Alors que des pays comme les États-Unis ou ceux de l’Europe, qui passent par des moments difficiles, imposent des taxes sur les riches.
Xavier-Luc Duval a trouvé le moyen d’enlever toutes les mesures que j’avais mises pour tir larzen bann gro palto, comme la Capital Gains Tax, la taxe sur les dividendes, la Solidarity Tax. Eski ki zot pur re investir sa kas la ? Je laisse le soin au peuple d’en juger.
L’augmentation de 10 sous sur le prix des SMS fera souffrir les « ti dimounn ». Il n’y a pas eu de mesures concrètes en ce qui concerne l’insécurité dans le pays alors que XLD, lui-même, parle de « prison surpeuplée et de 35 % de gens qui sont on remand ».
Autre manque : le problème d’eau dans le pays alors qu’une hausse du tarif est annoncée en dehors des mesures budgétaires. Depuis 2005, le gouvernement travailliste parle de démocratisation de l’économie, mais rien n’a été fait jusqu’à présent.
Les mesures de XLD sur le logement jettent le blâme sur les ministres de tutelle travaillistes qui se sont succédé : Asraf Dulull et Abu Kasenally. Il n’y aura aucun contrôle sur les banques en ce qui concerne les prêts à être accordés aux Petites et moyennes entreprises. De plus, celles-ci bénéficient déjà de nombreux avantages.
Comment sera utilisé le fonds de Rs 7,3 milliards qui sera connu comme le Resilience Fund ? Nou kone kouma larzen Stimulus Package inn servi dan le passé ! Le budget ne répond pas à l’attente du peuple malgré la marge de manoeuvre qu’a eue le gouvernement pour en présenter un qui aille dans ce sens.