Le leader du Mouvement socialiste militant (MSM), Pravind Jugnauth, s’est longuement appesanti sur la dilapidation des fonds publics par le gouvernement lors de sa conférence de presse de samedi dernier. « Le gaspillage d’argent des contribuables est ancré dans la culture du Parti travailliste », a-t-il soutenu, mettant en exergue plusieurs cas dont l’effondrement de la Ring Road et d’un mur de soutènement dans la région de Pailles.
Pravind Jugnauth a rappelé que ce tronçon a coûté Rs 1,3 milliard. Lors de l’inauguration « effectuée en grande pompe » le 20 février 2013, le Premier ministre, Navin Ramgoolam, avait exprimé son entière satisfaction, ajoute-t-il. « Dan so diskour, Premie minis ti dir tou letid finn fer lor topografi ek kalite later e ki li satisfe ki konstriksion finn fer dapre bann norm. Ti fer boukou eloz pou minis Baichoo ». En avril 2011, de grosses pluies se sont abattues sur cette partie de la capitale et de l’eau boueuse avait envahi le centre de Conférence Swami-Vivekananda. Des techniciens se sont mis au travail pour déceler les causes. Un rapport en date du 14 avril 2011, a-t-il ajouté, avait été rédigé par ces techniciens expérimentés de la Wastewater Management Authority (WMA). Ces mêmes techniciens avaient conclu que « this is due to the implementation of the ring road. » Le ministre Baichoo, poursuit Pravind Jugnauth, a insisté pour que se poursuivent les travaux de la construction de cette nouvelle route. Or, le 30 mars 2013, il y a eu le flash flood causant une tragédie avec la perte de 11 vies humaines et des maisons inondées dans la région de Canal Dayot. Cela, allègue-t-il, est dû en grande partie à la construction de cette ring road.
Le leader du MSM a promis une enquête sur cette affaire une fois le MSM/MMM au pouvoir. « Pa pou ena cover up. Lerla piblik pou kone », a-t-il lancé. Revenant sur l’effondrement et les fissures sur le tronçon de Pailles, il affirme que des techniciens avaient déjà repéré des failles dans la fondation allant jusqu’à dire que la situation s’aggravera davantage en période de pluies. « Mo met o defi Baichoo pou vinn dir ki sa pa vre ! » Il considère que c’est l’incompétence de ce ministre qui coûte cher au pays. « A-t-on déjà vu une route complétée et pas encore utilisée par des véhicules présenter des crevasses aussi profondes ? » Et mardi dernier, ce même ministre, s’emporte-t-il, a annoncé que le gouvernement va de l’avant avec la phase II de la ring road pour un montant de Rs 10 milliards incluant le tunnel sous la Montagne des Signaux.