La situation dans le secteur sucrier est « malsaine », estime Pravind Jugnauth, leader du Mouvement socialiste militant (MSM). « La MSPA est de mauvaise foi et n’assume pas ses responsabilités envers ses travailleurs, mais le principal responsable reste le gouvernement travailliste pour ses lois anti-travailleurs et pro-patronat », a-t-il soutenu hier lors d’une conférence de presse de son parti.
Pravind Jugnauth martèle que le principal responsable du conflit entre la Mauritius Sugar Producers’ Association (MSPA) et le Joint Negociating Panel syndical n’est autre que le gouvernement travailliste, qui « finn amenn enn la loi travay anti travayer e pro patronat. Zwe politik infect du Ptr pou fer croire pe deklar la guerre avec patrons sucriers alors ki zot pe servi double langage… MSPA, kan il s’agit réforme de l’industrie sucrière, kan éna pou gayn gros cash, li négocié limem. Zot bizin assure responsabilité. » Il a fustigé le Premier ministre Navin Ramgoolam en disant que ce dernier « finn tape l’estomac pou dir “Nou fine fer enn deal istorik avec MSPA”. Le deal istorik Navin Ramgoolam, c’est donne Rs 5 milliards à bann baron sucrier. » Pour Pravind Jugnauth, il serait temps de demander au ministre de l’Agro-industrie Satish Faugoo de divulguer le contenu de l’accord entre le gouvernement et la MSPA. « Prix disik pas fer parti sa lakor la. » Dans le même ordre d’idées, Pravind Jugnauth soutient qu’il y a eu beaucoup d’inexactitudes autour du prix du sucre. « Travayer, ti planter encore pe atann. Navin dire li pou casse lerin gros kapital. Deal istorik 2007, li enn mascarade. Finn ena double langaz bann patron/baron, zot ki finn plis gagné. Lepep travayer inn asphyxié. »
Le leader du MSM relève que sur le site internet du Ptr, dans la section “réalisations”, il y a un point met l’accent sur la démocratisation. « Ki kalite mansonz zot pas piblié lor zot website, ki l’intérêt bann métayer finn gagné, boukou finn bizin retourn la terre la propriété sucrière. Ki proposition démocratisation l’économie, li zéro… » Pour l’intervenant, il est clair que l’écart entre riches et pauvres continuera à se creuser. Pravind Jugnauth a fait un appel à la MSPA pour que dans ce litige, une solution juste et équitable pour les travailleurs soit trouvée. « Les travailleurs et les planteurs doivent avoir leur dû. » Et d’affirmer qu’au sein du MSM, une des priorités est que la démocratie soit respectée.
« Kan pe vot la loi, PM dir li pran angazman fer eleksion premie trimest sa lane la. Apre li dir trop boukou fet. Nou espere ki PM pou ena enn respe demokrasi an fiksan eleksion minisipal. Ramgoolam per eleksion minisipal, se so kosmar. Le peuple réclame les élections municipales. »
Au niveau des relations avec le MMM, Pravind Jugnauth affirme que le Remake 2000 a repris et qu’il y a un certain dynamisme dans ce sens. Les activités, dit-il sont sur la bonne voie et certaines réunions “on-going.” Il a rappelé que le MSM tiendra un congrès le mardi 14 août à Petit-Raffray et le jeudi 16 à Montagne-Longue. « Nou pou ena enn seri meetings avek SAJ, Paul Bérenger et d’autres dirigeants du MMM. » Il annonce également d’autres adhésions au sein du MSM et les noms des personnes concernées seront connus très bientôt. Pravind Jugnauth a annoncé qu’il consacrera bientôt une conférence de presse à l’économie, l’inflation et la dépréciation de la roupie.