Le MSM a organisé hier son congrès à Saint-Pierre dans la circonscription N°8 (Quartier-Militaire/Moka). Pravind Jugnauth a notamment parlé des taxes supprimées par le tandem Ptr/PMSD après la démission du MSM du gouvernement. Leela Devi Dookun-Luchoomun, pour sa part, a fustigé son ancien colistier Suren Dayal.
Intervenant hier au congrès de son parti à Saint-pierre, le leader du Mouvement Socialiste Militant (MSM) a parlé de l’additional stimulus package lancé par Navin Ramgoolam. Pravind Jugnauth a soutenu que des millions ont été distribués aux amis du PM, notamment à Jean Suzanne, ancien grand patron d’Infinity BPO. « Sanse linn ed pou sov lamplwa, guet Infinity kinn arive… Jean Suzanne ti enn advisor Navin Ramgoolam sa », a-t-il déclaré. Il a ajouté que d’un côté, le gouvernement travailliste a imposé des taxes sur les plus pauvres et de l’autre, il a retiré celles qui touchaient les « gro palto ».
S’agissant de l’éducation et du travail, Pravind Jugnauth a rappelé à ses partisans que c’est lui qui a rétabli les subventions pour les frais d’examens du School Certificate (SC) et du Higher School Certificate (HSC). Le leader du MSM a expliqué qu’il était contre l’abolition des subventions quand il était dans l’opposition et que c’est l’une des premières mesures qu’il a voulu rétablir en intégrant le gouvernement en tant que vice-Premier ministre rattaché au ministère des Finances. Il a soutenu qu’il a dissous le National Pay Council instauré par le gouvernement de 2005-2010 et qu’il a restauré le National Tripartite Forum. Et d’ajouter que pendant plusieurs années les travailleurs n’ont pas obtenu les compensations qu’ils auraient dû avoir. « Mwa monn donn konpansasyon plis ki linflasyon. »
Le leader du MSM a expliqué qu’il a eu l’occasion de présenter un seul budget et que son parti a toujours eu pour seule motivation la justice sociale. L’ex-ministre des Finances soutient que c’est dommage que son successeur aux Finances Xavier-Luc Duval ait retiré les taxes sur les dividendes. Pour Pravind Jugnauth, le gouvernement actuel protège ceux qui ont de l’argent. « Navin Ramgoolam ek Xavier Duval fer politik pro-kapitalis… Zot aboli tax pou fer patron gagn plis ek mett tax lor sms pou pran kass ek bann zeness », a-t-il déclaré.
Leela Devi Dookun-Luchoomun, députée du N°8, a allégué de son côté qu’il y avait une campagne de menaces du Ptr dans la circonscription. Le but, selon elle, serait d’intimider et de dissuader les habitants de la circonscription de venir au congrès, ainsi qu’au meeting du 1er-Mai. « Kan ou pret serma an tan ki minis ou dir ki ou pou travay pou lepep… Ena dimounn dan sa sirkonskripsyon-la ki zis asize ek pa fer nanié », a ajouté cette ancienne ministre de la Sécurité sociale, se référant au ministre de l’Intégration sociale Suren Dayal, également député du N°8.
La députée a expliqué que Pravind Jugnauth avait débloqué des fonds pour un complexe à Côte-d’Or destiné aux personnes âgées et aux jeunes en raison de l’absence d’infrastructures sociales dans cette région. Et d’alléguer que le projet a été arrêté que parce que c’est elle qui en a eu l’idée. « Eski sa gouvernma-la pe travay pou lepep ? Sa mem mantalite travayiss sa », a-t-elle soutenu. Leela Devi Dookun-Luchoomun, enseignante de formation, a expliqué que l’ancien Grand argentier avait prévu dans son budget des ordinateurs portables pour les élèves du HSC mais que le gouvernement a abandonné ce projet. « Aster zot dir zot pou donn zanfan dan primer… » a-t-elle soutenu.