La Mauritius Society for the Prevention of Cruelty to Animals (MSPCA) annonce des visites surprises mensuelles à la ferme de Salazie où des cas de cruauté envers les vaches ont été constatés. Les inspecteurs de cette institution, qui assurent la protection des animaux à Maurice, y ont effectué une deuxième visite le mardi 3 janvier.
Cette affaire éclate suite à des plaintes reçues à la Mauritius Society for the Prevention of Cruelty to Animals (MSPCA) concernant les conditions déplorables dans lesquelles des vaches laitières sont entretenues dans une ferme à Salazie, un endroit situé entre les villages de Nouvelle-Découverte et Bon-Accueil, peu avant les cavernes de Pont Bon-Dieu.
Lors d’une visite le lundi 19 décembre, les inspecteurs de la MSPCA ont constaté un « manque d’hygiène flagrant », selon un communiqué de l’institution. « En outre, les carcasses pourrissaient en plein air, les vaches semblaient mal nourries et les animaux malades étaient laissés à l’abandon », note la MSPCA.
Les autorités concernées sont alors alertées et la MSPCA donne un moratoire de dix jours pour tout remettre en état à la satisfaction de la société.
Le mardi 3 janvier, les inspecteurs de la MSPCA effectuent une visite surprise à la ferme de Salazie. « Il était apparent qu’un gros effort a été fait pour le bien-être des vaches présentes », se félicite la société dans son communiqué. Les inspecteurs ont constaté une nette amélioration au niveau des sanitaires, propreté, et pas de carcasses en vue. Il y a en outre des points d’eau et de la nourriture pour les vaches en abondance, avec une nette amélioration dans leur maintien, mouvements et état de santé.
Suite à cette visite du 3 janvier, la MSPCA a néanmoins recommandé trois choses : l’emploi à plein temps d’un vétérinaire qualifié, que les vaches soient dans des pâturages différents et enfin que l’image de la ferme soit améliorée par une campagne d’information sur les activités en cours.
« La MSPCA est satisfaite de l’effort consenti par le management de la ferme, mais programmera mensuellement des visites non-annoncées pour s’assurer que le bien-être des vaches sur place prime sur les autres considérations liées à l’exploitation de la ferme de Salazie », explique Farook Khoodoruth, le secrétaire de la société, dans son communiqué. « Nous remercions vivement les personnes, organisations et médias, qui ont manifesté leur amour pour le bien-être des animaux, en dénonçant les conditions déplorables dans lesquelles étaient maintenues ces vaches laitières. Qu’on sache que la MSPCA compte sur le soutien des Mauriciens, amis des animaux, pour accomplir sa mission et pour toutes actions futures », ajoute-t-il.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Prévenir la cruauté envers les animaux
Fondée en 1958, la Mauritius Society for the Prevention of Cruelty to Animals (MSPCA) gère trois hôpitaux / mini-cliniques pour petits animaux. La MSPCA a pour objectifs, entre autres, la prévention de la cruauté envers les animaux et le contrôle des chiens errants. La société mène également des actions pour la protection des animaux en général. Actuellement, elle emploie quatre vétérinaires ; un cinquième est en attente d’emploi.
La MSPCA est une société à but non lucratif dont les services sont payants. Le Ministère de l’Agro-Industrie finance un tiers de son budget de fonctionnement et les deux tiers restent à trouver.
Les services disponibles sont entre autres les suivants : le contrôle de chiens et chats errants, les soins et opérations mineures dans nos hôpitaux, un service de Radiographie (X-Ray) disponible à Rose-Hill, l’école de chiots / dressage de chiens opérant à Rose-Hill, les campagnes de sensibilisation dans les écoles, dans les lieux publics, en ville et campagne, la stérilisation de chiens et chats, une fourrière à Port-Louis, un cimetière pour animaux à Bois-Marchand, Terre-Rouge, et un service de transport disponible pour les propriétaires des animaux dans le besoin ; et en collaboration avec La Fédération Canine Centrale, l’organisation annuelle du Dog Show International et l’organisation annuelle du Pet Show.