Alors qu’ils sont censés défendre les droits des travailleurs, comme ils le faisaient à l’époque de l’ancien CEO, ces deux syndicats défendent plutôt leur actuel CEO. Mais suite à deux conférences de presse tenues depuis la semaine écoulée pour défendre le bilan financier de MT, plusieurs employés ont vivement exprimé leur colère au courant de la semaine.

Selon des sources auprès de MT, le président d’un de ces syndicats, surnommé « linpos » dans l’entreprise, a été la source de la forte colère de ses membres, qui se sont plaints de sa manière d’agir. Plusieurs d’entre eux se sentent embarrassés par ce dernier et souhaitent même quitter le syndicat. Par ailleurs, ce président utilise sa position pour que les employés souhaitant s’acheter une voiture se tournent vers lui, étant donné qu’il détient un permis d’importation de véhicules.