Une course de 2200m qui est réduite à un sprint sur 600m. C’est ce à quoi on a eu droit samedi dernier. C’est le poids léger Dawn Raid qui a émergé au début de la ligne droite pour dominer ses sujets. Quel parcours pour ce cheval qui a débuté sa carrière en B41 et qui n’avait remporté qu’une seule course la saison dernière. Cela fait quatre pour lui en 2017 et le voilà qui remporte un Groupe 2. Chapeau !
La première partie de la course a été intéressante à suivre dans le sens où elle était animée avec Vettel, Kingmambo’s Legacy et Parachute Man. Même Solar Star s’y est aussi mêlé dans le but de trouver une bonne position. Parachute Man a été sollicité pour conserver l’avantage. Kingmambo’s Legacy a essayé de faire la course en tête, mais a été contré par Vettel qui, lui, n’avait rien à perdre vu que tout le monde était conscient qu’il allait céder sur la fin. Cependant, on pense que Ioannis Poullis aurait néanmoins débordé Parachute Man après 400m de course. Le jockey a préféré reprendre son cheval, qui s’est alors montré ardent.
On s’attendait à une réaction de Parachute Man et de Kingmambo’s Legacy quand le meneur a réduit l’allure. Si les premiers 600m ont été bouclés en 36″10, le tempo est tombé de plusieurs crans dès l’entame de la montée pour la première fois. Après 12″62 entre les 1600m et les 1400m, on a eu droit à 13″62 et surtout 14″04, alors qu’on se dirigeait vers la descente. On a pu voir que Parachute Man était quelque peu retenu et on s’attendait à voir son jockey prendre les initiatives. Mais il n’en a rien été. Idem du côté de Kingmambo’s Legacy. Ce n’est finalement qu’à environ 600m de l’arrivée que le cheval de Chandradutt Daby a tenté quelque chose. Évidemment, c’était déjà trop tard.
Parachute Man a continué sur son rythme sans pouvoir passer à la vitesse supérieure. Dawn Raid, qui avait suivi tranquillement dans son pas et qui avait été bien servi par le rythme, a été déboîté au bon moment par Rye Joorawon. Son petit poids aidant, il a pris ses distances pour ne pas être rejoint.  C’est Disco Al qui est venu prendre la deuxième place. On avait avancé dans notre avant-papier qu’il pourrait être plus à l’aise s’il n’était pas bousculé au départ pour essayer de suivre de près. Il a couru décroché et a terminé sur une bonne note.
Parachute Man n’est définitivement plus le même et il peut dire adieu à la Coupe d’Or. Il mérite d’être mis à l’écart de la compétition pour essayer de revenir la saison prochaine. Solar Star a peut-être payé de son audace en début du parcours. Il s’est retrouvé avec le nez au vent avant d’être repris. M L Jet, lui, a fait ce qu’il a pu vu qu’il a sûrement été gêné par la présence de Solar Star à son extérieur. C’est surtout la différence de poids qui n’a pas plaidé en sa faveur. Il a toutefois confirmé qu’il est plus à son affaire dans la position d’attentiste. Quant à Bouclette Top, il n’a pu passer la transition 1600-2200m.