Le 175e Anniversaire du MTC, qui est communément appelé la revanche du Maiden, se disputera sans Enaad, brillant vainqueur de la plus prestigieuse course du calendrier local. Comme annoncé par notre confrère Week-End dans sa dernière édition, Enaad courra la Coupe d’Or avec comme objectif principal d’offrir un rarissime quadruplé classique à son entraîneur. C’est n’est pas pour autant que la casaque bleu électrique et écharpe rouge sera absente de cette épreuve longue de 2200m. Bien au contraire ! Elle sera représentée par trois chevaux : Bouclette Top, Disco Al et Vettel. Pour notre part, nous faisons de Parachute Man notre vainqueur, mais il n’a pas course gagnée pour autant.
En l’absence d’Enaad, le champion de Ricky Maingard peut revoir ses ambitions à la hausse, surtout qu’il est avantagé au handicap avec la compression de poids qui est appliquée. Il vaut définitivement plus que ses dernières sorties. On trouve que dans le Maiden, il n’a pas été aussi mauvais qu’on puisse le penser, car Rye Joorawon était parti sur des bases élevées et Parachute Man n’a pu logiquement poursuivre son effort. Il faut se demander s’il pourra imposer sa loi, lui qui démarre généralement assez lentement.
 La question gagne davantage en pertinence avec Kingmambo’s Legacy et Vettel placés tout juste à côté. Nous pensons qu’il n’est pas impératif que la monture de Pengelly impose sa loi bien que, dans l’idéal, ç’aurait été mieux. Étant un galopeur, il a juste besoin d’espace pour s’exprimer. Courir sur l’arrière-main de Vettel voire de Kingmabo’s Legacy ne devrait pas lui poser de problème. On n’écarte pas l’éventualité qu’il lance son attaque de loin, soit aux 600m, dans le but de mettre la tenue de ses adversaires à l’épreuve. Si tel est le cas, il faudra eller le chercher.
Cela dit, Parachute Man n’a pas course gagnée. Il devra se méfier du duo de Rameshwar Gujadhur, Solar Star et M L Jet, qui ne viendront pas avec la fleur au fusil. Le second a laissé entrevoir des qualités de stayer et son entourage semble lui avoir trouvé la bonne formule. Runner-up d’Enaad dans le Maiden, il aura une belle carte à jouer cette fois. Son atout reste son finish. Solar Star aurait pu mieux faire dans la grande course le 3 septembre avec une monte plus inspirée de Juglall. Coursier qui affectionne la course proche du pas, il a contre lui d’être mal placé au départ. Mais tout n’est pas perdu étant donné que dans une course de fond, une mauvaise ligne n’est pas nécessairement un handicap. On aurait tort de l’écarter.
À ne pas éliminer également Kingmambo’s Legacy. Cet élève de Preetam Daby s’est montré en gros progrès à sa dernière tentative derrière Speed Limit et Karraar. Les 2200m sont plus conformes à ses réelles aptitudes. C’est un coursier qui a démontré du pas dans son pays d’origine et avec son poids plume et sa bonne ligne, il mérite sérieusement la considération, surtout s’il parvient à prendre l’ascendant sur Parachute Man.
Du trio de Ramapatee Gujadhur, c’est sans doute Disco Al qui réunit les meilleures chances. On trouve qu’il n’a pas été piloté judicieusement dans le Maiden. Il devrait être monté plus sagement cette fois, d’autant qu’il a hérité d’une bonne ligne. Il sera piloté par Swapneel Rama — un jockey qui a toujours bien fait pour les Gujadhur —, Steven Arnold ne faisant pas le poids. Bouclette Top n’a pas encore évolué sur sa vraie valeur. Sur le papier, c’est le coursier qui a le plus de classe du lot. Finisseur, on lui accordera une chance d’outsider car un sursaut d’orgueil est toujours d’actualité. En revanche, la partie ne s’annonce guère aisée pour Vettel, qui reprendra la compétition trois mois après sa dernière compétition.
En ce qu’il s’agit de Dawn Raid, bien qu’il n’aura que le poids de son jockey sur le dos, la valeur paraît, sur le papier, au-dessus de ses possibilités. Il peut tout au plus aspirer à une place en fin de combinaison.