Au fur et à mesure qu’avance la date butoir — ce mercredi 11 février — pour le dépôt des candidatures pour un des deux postes d’Administrateur du Mauritius Turf Club approche, une seule question est sur les lèvres des membres de ce club: Gilbert Merven, dont le mandat de trois ans arrive à expiration, sera-t-il candidat à sa propre succession? Alors que les entrées ont déjà commencé au secrétariat du MTC et que les intentions des uns et des autres se font entendre à vive voix, le président sortant du MTC laisse encore planer des doutes sur ses intentions. «Si Giraud ne pose pas, Gilbert ne posera pas», nous a lâché vendredi un de ses proches, comme une condition sine qua non de son départ, certainement définitif mais du moins pour trois ans, des affaires du MTC. Mais selon nos informations à valeur du jour, Jean-Michel Giraud n’est pas candidat, tout comme l’ex-président Gavin Glover qui a confié à Week-End qu’il n’existe «aucune chance d’être dans cette course.»
Reste que dans les coulisses, les partisans de Gilbert Merven n’ont nullement baissé les bras. La course pour récolter le plus de proxy possible a déjà commencé, ce qui transcende dans une très large mesure avec le mood mis en avant par le président sortant qui perd dans la foulée un colistier de choix, Jean-Marc Ulcoq qui a déjà laissé savoir qu’il n’est pas candidat à sa propre succession. Est-ce une manoeuvre pour détourner les esprits ou est-ce tout simplement le fait que Gilbert Merven a finalement compris qu’il est temps de partir?
Sans aucun doute, la réponse à cette question est pour dans un peu plus de 72 heures lorsque les entrées seront fermées. Toutefois, il faut aussi savoir que depuis hier circule dans différents milieux, politiques et hippiques, que le rapport intérimaire de la commission d’enquête mise en place par l’ex-Premier ministre pourrait être divulgué. Il est même question depuis hier qu’un conseiller du Premier ministre, SAJ, qui a des liens avec le monde hippique serait en possession d’une copie de ce «interim report» dans laquel le Dr Navin Ramgoolam avait évoqué des «criminal cases» contre certains stakeholders des courses mauriciennes.
De l’autre côté, le candidat affiché, Christian Lafraisière s’active et se présente plus que jamais comme un candidat indépendant. «Malgré tout ce qu’on peut dire, je ne suis l’homme de personne dans cette course. J’ai mes idées et mes opinions sur la manière dont il faut gérer les courses à Maurice. J’ai moi-même une expérience, que ce soit à Maurice ou en Afrique du Sud. Tout le monde connaît ma position et ma volonté de vouloir continuer à chercher à améliorer les choses au Champ de Mars», souligne le candidat Lafraisière à Week-End.
Ex président de l’AEPS, membre du Gold Circle et du racing Association en Afrique du Sud, Christian Lafraisière qui n’était pas passé par quatre chemins pour dire, dans une interview accordée à Week-End, «qu’il est temps que Gilbert Merven parte», mène un combat sur deux fronts. Celui de démontrer qu’il n’est l’homme de personne et aussi de son indépendance. Dans cette course, on retrouve aussi un autre membre du MTC dont les mauvaises langues disent être l’homme de Gilbert Merven. Il s’agit, en effet, d’Antish Ramdhany dont la candidature n’est pas encore une vérité. «Combien de ceux qui m’accusent d’être l’homme de Gilbert Merven sont aussi dans les souliers du président du MTC chaque samedi des courses. Je ne cache pas et je n’ai jamais caché mon amitié avec Gilbert Merven, mais est-ce pour autant que je me laisse diriger par lui? Je suis membre de ce club depuis 1998 et je crois que c’est une ambition tout à fait normale que de vouloir servir mon club», nous a  confié Antish Ramdhany qui prendra sa décision dans les prochaines 48 heures.
Sinon, on retrouve aussi sur cette liste ceux qui sont dans la course depuis plusieurs années. A l’instar de Pravin Desai qui sera dans la course pour la 5e fois. «Avant j’étais seul contre tous. Maintenant je suis heureux de constater que plusieurs personnes ont compris ma lutte et ont rejoint l’idée», dira-t-il à Week-End. Mukesh Balgobin, ancien membre du board des administrateurs est dans la course et pourrait être rejoint par son fils Trishna. Abdoolah Atchia est aussi dans les entrées, mais rien ne dit que comme en 2013, il ne sera pas retiré.
Mais le nouveau qui débute dans la course c’est bien Pierre du Mée. Ce dernier est un habitué du Champ de Mars ayant été tour à tour chronométreur, handicapeur, corner judge, Clerk of the race et a siégé au sein du board des commissaires des courses en plusieurs occasions la saison dernière.