Vasant Bunwaree, président du Muvman Travayis Militant (MTM), est d’avis qu’il faut revoir le système de lauréats et récompenser les boursiers sur de nouvelles bases. « Le gouvernement doit octroyer les bourses suivant sur le mérite de l’étudiant tout en considérant son statut social. » D’autres thèmes ont aussi été abordés hier matin lors d’un point de presse au St-Georges, dont l’introduction du kreol au CPE et la célébration autour de la fête du Dr Maurice Curé, le 23 février.
Le président du MTM, Vasant Bunwaree, a déclaré hier matin, lors d’une conférence de presse, que le système du HSC est « dépassé ». Il explique : « Nous avions, au MTM, pris des mesures pour que le HSC disparaisse et fasse place à un autre examen qui aurait eu une plus grande portée sur le niveau international. Cambridge est aussi d’avis que le HSC ne devrait pas être basé uniquement sur le côté académique. » Vasant Bunwaree félicite la lauréate de France Boyer de la Giroday et avance que, quand il était dans la circonscription No 12, il avait « déjà prédit » que cette école avait des candidats potentiels. « C’est une excellente performance pour ce collège. Il faut également féliciter les enseignants, les parents et le recteur. »
Dans le même élan, le président du MTM dit avoir demandé en 2012/2013 qu’il y ait un amendement au système des bourses des lauréats. « L’introduction du critère social dans la bourse doit également être considérée. Je félicite les lauréats, mais il faut aussi donner la chance à d’autres dont les parents ne pourront pas payer leurs études universitaires. Quand j’étais au gouvernement, j’ai été un des premiers à demander qu’il y ait 40 lauréats en plus, et ce tout en maintenant le système existant. De plus, il faut introduire le critère social, car il y a des familles aux revenus ne dépassant pas Rs 15 000, dont les enfants sont classés après les lauréats. Ce sont ces familles que le gouvernement devrait aider », a exhorté Vasant Bunwaree.
Concernant le CPE, le président du MTM questionne : « Eski bann paran pou bizin ranpli formiler pou gagn kolez avan sa lexamin ki pou ranplas CPE ? Car c’est dessus qu’on va se baser pour permettre à l’enfant d’avoir une école dans sa région. On se demande ce qui a vraiment changé par rapport au CPE. Trop de pressions subsistent sur les enfants au niveau du primaire. Ce système doit être revu. Je suis venu au Parlement pour demander qu’on interdise les leçons privées en Std 4, or je constate qu’il y a encore des enseignants qui donnent des leçons particulières en Std 5. »
Autre sujet évoqué par Vasant Bunwaree : « J’avais mis en place une académie pour le kreol mauricien et je suis fier d’annoncer qu’en 2016, le kreol comptera dans le classement du CPE. Si un élève a un “A +” en kreol et un “A” en français, so mark dan kreol morisien ki pou konte. »
L’intervenant trouve aussi qu’avec la pluie qui prévaut ces jours-ci et les inondations dans certains endroits, « il est grand temps que le gouvernement revoie le système de drains avant de donner priorité aux “Smart Cities” ». Et de poursuivre : « Dimounn pe ankoler e pe demann gouvernman reget sistem drin lor tou teritwar. »
Concernant le Dr Maurice Curé, le MTM prévoit une grande célébration le 23 février et un dépôt de gerbes sur la tombe du tribun. « On n’a jamais fêté le Dr Maurice Curé, qui a dit “J’ai choisi la lutte et non la fortune”, quand il a lancé le PTr le 3 février 1936. On se souvient toujours de ce kiosque qui est entré dans le patrimoine. Le 23 février, c’est aussi le jour où le Dr Maurice Curé, en voyant la foule qui s’était amassée au Champ de Mars, a décidé de créer le PTr, qui est devenu aujourd’hui pour nous le symbole du MTM. »