« Vre travayis, se nou. Travayist militant, le nom de mon nouveau parti, traduit bien cette notion d’être toujours actif sur le terrain », déclare Vasant Bunwaree. Souhaitant promouvoir une charte basée sur des valeurs, il annonce que son parti « mettra en place une structure dans chaque circonscription ». Une aile féminine, une aile pour les seniors et une “Labour Wing” en rapport avec tout ce qui touche au monde du travail seront ainsi créées. Selon lui, le MTM ne sera « en rien comparable avec le PTr, qui a perdu son identité ». Rappelant que l’Union Démocratique Mauricienne (UDM), le défunt parti de Guy Ollivry, avait un flambeau pour logo, il a tenu à faire ressortir que « lorsque Navin Ramgoolam était parti étudier, il y avait eu un travail conjoint entre l’UDM et le PTr ». Et de préciser : « On n’avait établi aucune alliance formelle entre les deux partis. Lakle PTr ti pe kotway flanbo UDM, me zordi lakle PTr pe al teign. »
Évoquant les raisons de son entrée en politique à l’époque, le député sortant de la circonscription No 12 déclare qu’il était cardiologue avant de devenir politicien. « C’est moi qui ai eu l’idée de mettre sur pied une unité de chirurgie cardiaque. Lorsque le PTr m’a offert cette invitation de faire de la politique, j’ai accepté, car le gouvernement qu’il formait faisait un travail remarquable. » Vasant Bunwaree annonce clairement que son parti présentera une liste de « candidats valables » lors du Nomination Day. « On mettra des candidats dans des régions stratégiques. N’oubliez pas que le MMM est né dans un vacuum, le MTM sera donc une troisième force. »