Robert Desvaux quittera dans les jours qui suivent son poste de chairman à la National Empowerment Foundation (NEF). Il reprend ses fonctions de président à la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) qu’il avait occupées de novembre 2005 à juillet 2010. Cette décision a été avalisée hier au conseil des ministres sous la présidence du Premier ministre Navin Ramgoolam.
Le titulaire au poste de président à la MPTA a déjà rencontré le ministre du Tourisme Michaël Sik Yuen à son bureau hier après-midi pour élaborer un plan de travail. Dans une déclaration au Mauricien hier soir, Robert Desvaux a expliqué que Michaël Sik Yuen et lui ont dressé « un état des lieux de l’industrie touristique. Il faut analyser ce qui a été fait ou ce qui s’est passé ces derniers douze mois pour voir pourquoi ce secteur si florissant est devenu aujourd’hui un secteur où les activités ne s’étendent plus et où l’image n’est plus qu’un brouillard dans les pays émetteurs de touristes. Nous voyons même que sur le marché local, les figures de proue de tourisme quittent le secteur pour d’autres activités. À première vue, il y a actuellement un déséquilibre structurel dans le secteur et une image brouillée de la destination qui créent un glissement vers le bas de gamme. Ce qui est contraire à ce qui a été fait par le passé avec des produits de qualité dans différentes catégories. »
Robert Desvaux a ajouté qu’il est « impératif de revisiter les fondamentaux du tourisme : redonner à Maurice une image attirante, être visible sur les différents marchés et être plus competitive, tout en réconciliant les principaux acteurs du tourisme ». Depuis juillet 2010, il a assuré la présidence de la NEF placée sous l’égide du ministère de l’Intégration sociale. « Je suis triste de quitter la NEF car nous avons réalisé de gros projets ensemble pour venir en aide aux plus vulnérables de la société mauricienne », a souligné le président de la MTPA.