Les candidats alignés par l’Alliance Ptr-PMSD sur la ligne de départ de la campagne électorale en vue des prochaines élections municipales le 9 décembre ont été présentés à la presse en fin d’après-midi hier à l’hôtel Maritim. « Les femmes peuvent apporter une plus grande contribution à la vie politique du pays », a affirmé le Premier ministre et leader de l’Alliance Ptr-PMSD. Navin Ramgoolam s’est adressé à l’assistance hier aux côtés du leader adjoint du Ptr, Rashid Beebeejaun, du leader du PMSD, Xavier-Luc Duval et du leader de l’Union nationale, Ashok Jugnauth.
Situant le contexte dans lequel ces élections sont organisées, le leader de l’Alliance Ptr-PMSD a rappelé que le gouvernement a tenu son engagement de moderniser les administrations régionales avec l’introduction d’une nouvelle législation présentée par Hervé Aimée.
L’objectif est de permettre que les municipalités et villages fonctionnent de façon efficace et d’améliorer la qualité de la vie de tous les Mauriciens et de participer pleinement au développement des villes et des villages de manière à ce que tout le monde puisse prendre part au développement. Le Premier ministre a rappelé que la Constitution a été amendée de manière à garantir une plus grande représentativité féminine. Le Premier ministre a observé que cet amendement, qui garantit la présence des femmes dans toutes les municipalités, avait été critiqué par les membres du MSM, qu’il a qualifié de passéistes, ainsi que par le président de la République alors en fonction (sir Anerood Jugnauth). Ce parti, a-t-il dit, s’est même attaqué à l’intégrité du commissaire électoral ainsi que celle du président de la commission électorale et est allé dire que la loi Aimée est illégale. « L’histoire reconnaîtra que c’est le Ptr avec l’aide du PMSD qui est à l’avant-garde du progrès dans le pays. » Il a cité entre autres l’introduction du suffrage universel et le droit de vote aux jeunes.
« Les femmes peuvent jouer un role prépondérant dans les administrations régionales », a affirmé le leader du Ptr. « Tant que nous n’avions pas cet amendement constitutionnel, nous n’aurions pas eu autant de femmes au parlement », a soutenu Navin Ramgoolam. Il soutenu qu’il souhaite qu’il y ait plus de femmes au parlement. Dans ce contexte, il expliqué qu’il lui faut une majorité de trois quart pour amender la Constitution en vue d’une réforme du système électoral. Selon lui, le MSM est toujours contre toute réforme. « Je verrai bien ce que feront le MMM et Paul Bérenger », a-t-il lancé.
Les élections, a précisé le Premier ministre, est organisé dans un contexte économique difficile. « Nous continuons à gérer l’économie et à introduire des mesures de justice sociale », a déclaré le Premier ministre qui observe que malgré cette situation économique, le ministre des Finances a réussi à assurer une croissance économique de l’ordre de 3,4 %. « Ce que nous voulons c’est l’avenir des enfants pas de palabres ne de fausses accusations. »
Le PM a observé que l’administration des municipalités par le MMM n’a pas été exemplaire et a fait référence aux différents rapport de l’audit.
Le leader du Ptr s’en est pris à ceux qui veulent gérer le pays non pas pour le bien être de la population mais pour leurs propres avantages. Il a voulu pour preuve que l’opposition cherche une victoire aux élections municipales afin de forcer l’organisation des élections générales anticipées. « Il n’y aura pas d’élections générales anticipées », a-t-il dit. Il s’est d’ailleurs dit confiant que l’équipe gouvernementale remportera les élections municipales.
Pour sa part, Rashid Beebeejaun a invité les candidats à travailler en équipe et à ne pas écouter les palabres. Xavier-Luc Duval a observé pour sa part que la moitié des 22 candidats du PMSD sont des femmes. Il a annoncé que des dotations de Rs 1,1 milliard sont prévues pour les municipalités. Ashok Jugnauth s’est réjoui que le Premier ministre a accepté les candidats que l’Union nationale a proposé même s’il n’a pas exigé que l’emblème de l’Union nationale soit inclus dans celui de l’Alliance Ptr-PMSD
La campagne de l’alliance gouvernementale s’articulera autour du thème « Nouvelle vision, ville nouvelle ».