La victoire dont se targue le Remake 2000 à ces élections municipales n’est pas une victoire pour le MMM. C’est ce qu’a fait ressortir le Premier ministre hier, en réponse aux questions de la presse à l’issu de la cérémonie de dépôt de gerbes au Samadhi de Sir Seewoosagur Ramgoolam, dans le cadre du 27e anniversaire de sa disparition. Il a aussi concédé que la défaite de son alliance est le résultat de « certaines lacunes  » et du fort taux d’abstention
Il a fait ressortir que « zot (NDLR: l’alliance MSM-MMM, pe seye servi tout kalité zafer. Meme si résiltat la pa seki zot ti kroir, zot rode fer croire. » Il laisse l’analyse aux observateurs, dit-il.  Le PM concède que pour les élections municipales le fort taux d’abstention a joué contre l’alliance PTr-PMSD. « Ils sont plusieurs qui ont regardé le match de foot à la télé et ne sont pas rendus aux urnes. C’est une mentalité qui se développe. Il faut refaire l’éducation des gens », estime-t-il. 
Cependant S’il félicite l’Opposition d’avoir raflé trois municipalités contre deux à dernières élections municipales, Navin Ramgoolam est d’avis qu’en réalité il ne s’agit pas d’une victoire. « C’est sur le fil que le MSM-MMM a réussi à prendre le contrôle de trois municipalités. Mais ce n’est pas une victoire pour eux », dit-il, ajoutant que « si zot croire ki zot inn gagné, tant mieux. » L’analyse des chiffres officiels, ajoute le PM, démontre qu’en dépit de la percée des mauves « le MMM est en déclin. » Et ce déclin est dangereux pour le parti qui doit analyser les raisons de sa chute, dit le PM.
Commentant la proposition faite par  le PTr à Éric Guimbeau pour que ce soit Mario Bienvenu du MMSD qui soit le premier magistrat de Curepipe, Navin Ramgoolam soutient qu’il ne s’agit en aucun cas d’une stratégie PTr-PMSD en marge des élections générales à venir. « Je suis une personne qui avance pas par pas. S’il y a un tournant devant, ce n’est pas dès maintenant que je fais agir. Je regarde le pas que j’ai devant moi », dit-il.
Interrogé sur une gestion moitié-moitié des municipalités avec le MMM, le PM rejette catégoriquement cette une éventualité. « Non, non, non. surtout pas après la campagne menée par le MSM et le MMM pour ces municipales », dit-il. Avant les élections rappelle-t-il, il avait abordé les critiques de l’Opposition quant à la candidature du MMSD dans cette joute électorale. « J’avais déjà donné mon opinion en disant que Eric Guimbeau a tous les droits de présenter son parti. Ce n’est pas aujourd’hui que je le dis. Et tandis qu’ils critiquaient les votes de Guimbeau, persuadés que le MMSD était en train de diviser leur vote, j’ai aussi dit de prendre note de la participation du Hizbullah à ces élections. Qu’a fait la Hizbullah? Le Hizbullah a demandé à ses partisans de voter pour le MMM. Tout le monde le sait a moins qu’on ne veuille pas savoir », dit-il.
S’agissant de l’élections des Présidents du Conseil des Districts, issus du PTr, Navin Ramgoolam s’en est dit satisfait.