L’intervention de Salim Abbas Mamode et de la ministre Aurore Perraud à midi, lors d’une rencontre avec la presse dans le cadre des prochaines élections municipales, laisse comprendre que le MMM sera la principale cible des Bleus. Ignorant complètement le PTr, les deux intervenants ont concentré leurs salves sur le parti des mauves.
« La “bonne” gestion MMM des municipalités est un mythe ! » a en substance soutenu la ministre bleue de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfance et du Bien-être de la famille Aurore Perraud. C’était lors d’une rencontre avec la presse à midi à l’Astor Court, Port-Louis. « En tant que ministre de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfance et du Bien-être de la famille, et en tant que femme, je suis choquée que l’administration MMM de Port-Louis n’ait rien trouvé de mieux que de fermer une crèche à la Résidence Vallijee, et ce alors même que nous savons tous combien il est dur pour les mères qui travaillent de trouver un endroit où laisser leurs enfants en leur absence », a avancé Aurore Perraud pour soutenir ses dires. « De même, un gymnase a été fermé à Camp Yoloff et l’emplacement a été transformé en un centre “manze bwar” ! » s’est-elle indignée.
Pour enfoncer davantage le clou, la ministre PMSD ne s’est pas génée pour égratigner le leader du MMM, Paul Bérenger. « Cela fait rire quand on voit aujourd’hui Paul Bérenger venir critiquer l’achat d’avions par Air Mauritius six jours avant les dernières élections générales de décembre dernier. Mais n’est-ce pas ce même Paul Bérenger qui était alors en alliance avec le Parti travailliste ? », a-t-elle ironisé. Selon la ministre Perraud, les « fréquents revirement de vestes, les promesses non tenues et la soif du pouvoir » du MMM expliquent « l’hémorragie » chez les mauves et « l’éclatement » de ce parti. « Tigit tigit, dimounn pe trouv le vre visaz du MMM ek sirtout de Paul Bérenger. En revanche, à trois reprises nous avons successivement été au pouvoir dans différentes alliances et nous avons à chaque fois démontré notre sérieux à assumer nos responsabilités. C’est pourquoi nous avons choisi comme devise “Rezilta lor rezilta” ! C’est la raison pour laquelle l’électorat des villes fera confiance au PMSD et à l’Alliance Lepep », a-t-elle poursuivi.
Salim Abbas Mamode a auparavant vivement critiqué la gestion municipale du MMM. « A Curepipe, le problème des rats, l’état délabré du forum et le problème persistant de la circulation routière  témoignent de la gestion catastrophique du MMM. Une faillite totale. A Beau-Bassin/Rose-Hill, le MMM a été incapable de procéder à la rénovation du Plaza, malgré un budget d’environ Rs 40 millions dont il dispose. Ils sont en manque d’idées. Et à Port-Louis, le problème de marchands ambulants est resté entier sous l’administration MMM », a-t-il repris.
L’intervenant a en revanche vanté les réalisations du dernier mairat PMSD dans la capitale. « Bilan Mamad Khodabaccus li elokan ! », s’est-il félicité. « Nous n’avons aucun doute que l’électoral urbain, qui est un électorat éclairé, renouvellera sa confiance envers le PMSD et dans l’Alliance Lepep parce que nous sommes principalement guidés dans nos actions par l’intérêt des citadins », a-t-il poursuivi.
Sollicité pour une réaction sur un « conflit » entre les divers partenaires de l’Alliance Lepep quant à la répartition des tickets pour les prochaines municipales, Aurore Perraud a nié son existence. « Avec le surplus de candidats de proximité qui veulent servir, le choix est certes difficile. Mais il n’y a pas de conflit et la liste de candidats sera finalisée d’ici début de la semaine prochaine », a-t-elle indiqué.