Le MMM a présenté ce matin ses 120 candidats pour les municipales prévues le 14 juin. « Nous n’avons aucune leçon à recevoir concernant la gestion des municipalités », a affirmé ce matin Paul Bérenger lors d’une rencontre avec les candidats mauves au Centre Swami Vivekananda. Le leader du parti mauve a fait comprendre que les élections auront un caractère local et que la situation actuelle du pays influencera la campagne et les résultats. Il a d’autre part déclaré que l’absence du PTr aux élections ainsi que celle du Mouvement Patriotique (MP) n’est « nullement surprenante ».
La liste de 120 candidats aux municipales présentée par le MMM ce matin comprend 43 femmes et 38 jeunes. C’est à Port-Louis qu’on retrouve le plus grand nombre de femmes, soit 11 au total. Huit femmes seront présentes dans chacune des quatre autres villes, chaque arrondissement comptant au moins une femme, sauf l’arrondissement No 5, à Vacoas/Phoenix, où quatre hommes sont candidats. L’arrondissement No 4, soit cette même ville, compte le plus grand nombre de candidates, soit trois.
Il est également intéressant de noter que parmi les candidats figurent 34 anciens conseillers. La liste de candidats comprend également cinq anciens maires et trois anciens Lord-Maires. Le plus jeune des candidats a seulement 21 ans et se présentera à Quatre Bornes.
S’adressant aux candidats ce matin, Paul Bérenger a beaucoup insisté sur le travail d’équipe dans chaque arrondissement durant toute la campagne. « Nous avons un bilan dont nous sommes fiers dans toutes les municipalités », a-t-il ajouté avant de préciser que les trois principaux critères ayant motivé le choix des candidats sont « l’honnêteté, le dévouement et la compétence ».
« Ce qui contraste avec les caractéristiques des municipalités contrôlées par le PMSD. Pena personn kapav fer nou leson lor nou travay dans minisipalite », a statué le leader des mauves. Pour Paul Bérenger, le principal adversaire dans ces élections est l’abstention. Dans une autre ligne d’idée, il a observé que la loi Aimée sur les administrations régionales est « une mauvaise loi » et « ne donne pas aux conseillers une marge de manoeuvre suffisante ».
Selon le leader du MMM, son parti est prêt à se battre seul contre les trois composantes de l’Alliance Lepep à savoir le MSM, le PMSD et le ML. Il observe que le MSM a présenté une majorité de candidats dans toutes les villes, « ce qui est une indication de son manque de confiance vis-à-vis de ses deux partenaires », souligne Paul Bérenger.
Le MMM présentera son programme gouvernemental jeudi prochain à 11 h à l’hôtel Hennessy. Une série de meetings régionaux seront ensuite organisés, selon un calendrier établi comme suit : jeudi après-midi à Beau-Bassin, vendredi dans l’arrondissement No 1 à Port-Louis, lundi à Vacoas/Phoenix, mardi à Quatre-Bornes, mercredi à Curepipe et jeudi dans l’arrondissement No 4, à Port Louis. En plus de ces réunions, des exercices de porte-à-porte seront aussi effectués.