Aucune plainte n’a été faite auprès de la Commission électorale concernant un cas de corruption électorale alléguée à Curepipe, a déclaré le Premier ministre hier en réponse à une interpellation de Mahen Jhugroo.
Navin Ramgoolam a toutefois affirmé que dans une lettre adressée à l’Electoral Supervisory Commission le 3 novembre, Rajesh Bhagwan et Steve Obeegadoo se sont plaints de plusieurs choses à savoir « (i) the ongoing recruitment by the Local Government Service Commission after Government has announced the holding of Local Government Elections before the end of the year ; and (ii) the abusive use of Municipal Council vehicles by Mayors, and requested that appropriate regulations be made as a matter of urgency to make an Electoral Code of Conduct legally binding for the next Municipal Elections ».
À la suite de cette protestation, l’ESC a adressé une lettre à la LGSC pour savoir ce qu’il en est. Cette dernière a répondu que « (a) there had been no recruitment following the issue of the Writ for Village Council Elections on 01 November 2012 ; (b) that letters concerning recruitment/appointment//promotion which had been issued by the Local Government Service Commission and which had not been acted upon by the Local Authorities, were recalled when the Writ for Municipal Council Elections was issued on 06 November 2012 ; and (c) that the Local Government Service Commission would not effect any further recruitment until after the elections ».
L’ESC a écrit aux deux dirigeants du MMM le 8 novembre pour les mettre au courant de la réponse de la LGSC.
Le 26 novembre, à la demande de Steve Obeegadoo, les membres de la Commission électorale ont eu une session de travail avec les députés de l’opposition Bhagwan, Obeegadoo, Soodhun et Bodha.
Plusieurs protestations ont été logées par ces derniers auprès de la Commission. Cette dernière devait demander à ces dirigeants politiques de soumettre leurs protestations par écrit, ce qu’ils n’ont pas fait.
En réponse aux questions de l’Opposition, le Premier ministre a soutenu que tous les travaux et recrutements ont été prévus avant la publication du writ of election et que les travaux ne faisaient que continuer.