Le ministre des Administrations régionales, Hervé Aimée, réfute les accusations du MSM autour d’un « tripotage électoral » des arrondissements urbains en prévision des prochaines élections municipales. C’était hier lors d’un point de presse. Ces accusations ont constitué la base d’un document remis par le MSM au président de la République sir Anerood Jugnauth pour réclamer un nouveau redécoupage électoral. Le Mauricien d’hier a fait état de la teneur de ce document.
Hervé Aimée ne partage pas le point de vue du MSM au sujet des sous-entendus d’ordre communal et de « tripotage politique » de cet exercice dans le cadre de la préparation de la nouvelle Local Government Act. Il rejette catégoriquement les accusations portées contre lui par le leader du MSM Pravind Jugnauth.
Le ministre Aimée a ajouté que l’Electoral Commission et l’Electoral Boundaries Commission ont travaillé « en toute indépendance et de façon professionnelle » sur la partie touchant au redécoupage des arrondissements urbains.