Le Mouvement socialiste militant met actuellement au point un document à être transmis au président de la République pour contester les délimitations des arrondissements urbains faisant partie de la Local Government Act votée par l’Assemblée nationale en décembre 2011. La correspondance avec les objections formelles de la direction du MSM devra se retrouver sur la table de sir Anerood Jugnauth à la State House à son retour de Rodrigues lundi.
La délimitation des nouveaux « wards » dans les cinq villes du pays pour les besoins des élections générales a été au centre de la controverse politique dans le cadre des débats sur la réforme des Administrations régionales pilotée par le ministre Hervé Aimée. À un certain moment, le MMM, par la voix de son leader Paul Bérenger, avait indiqué que le moment venu le parti pourrait avoir recours à l’arbitrage de la Cour suprême sur cette question.
Avec la décision de donner force de loi aux nouvelles listes d’électeurs au 1er mars prochain, le MSM a cru nécessaire d’entamer cette première démarche auprès de la présidence de la République. D’aucuns affirment que l’une des conséquences de ce « move » constitutionnel pourrait être un nouveau report de la date des prochaines élections municipales renvoyées en deux occasions déjà.