Vasant Bunwaree, le leader du Muvman Travayis Militan (MTM), a tenu un point de presse à l’hôtel St George à Port-Louis hier dans le cadre de la campagne électorale pour les municipales. Son nouveau parti, qui propose des candidats à Curepipe et à Port-Louis, veut mener une campagne de proximité.
« Nou anvi al de lavan avec enn kanpagn de proksimite kot tou bann sitadin kapav exprim zot lor bann problem ki ena dan lavil. Avek nou port a port nou fer enn premie bilan de la situation. Azordi bann sitadin inn perdi espwar avek nouvo gouvernman ki ena », soutient Vasant Bunwaree. Pour lui, la population est dégoûtée de la politique. « La jeunesse ne veut même pas aller aux urnes. Je pense que cela est grave et il est temps de proposer des solutions pour redonner le goût de la politique aux jeunes », poursuit-il avant d’ajouter : « Nous ne sommes pas là pour critiquer les autres partis ou même le gouvernement, mais nous voulons dire à la population que pour les élections de décembre il n’y avait pas de choix, les Mauriciens étaient coincés entre les deux gros partis. Aujourd’hui il y a plus de choix, notre parti en est un. Malheureusement, nous n’avons pas pu présenter des candidats dans toutes les villes, mais nous nous concentrons sur Port-Louis et Curepipe. » Vu le manque de moyens, Vasant Bunwaree a opté pour une campagne de proximité auprès des habitants des villes : « Nous n’avons pas eu énormément de moyens pour faire des congrès ou des réunions nocturnes, alors nous avons axé notre campagne sur la proximité avec des porte-à-porte. Cela n’est pas plus mal, car nous avons pu être plus proches des problèmes qui touchent les villes où nous avons des candidats. »