Le lancement officiel d’une nouvelle branche de GOPIO (Global Organization People of Indian Origin), placée sous la présidence de Hirendranath Rambhojun, a eu lieu à la mairie de Quatre-Bornes, samedi après-midi. Étaient présents le vice-Président de la République, Paramasivum Pillay Vyapoory, le maire de Quatre-Bornes, Atmaram Sonoo, et des délégués de GOPIO International de New York, Paris et de l’Afrique du Sud. Le haut-commissariat indien à Maurice était représenté par Devi Gopinathan.
La cérémonie a démarré avec l’hymne national, suivie d’une minute de silence en mémoire des victimes de l’attentat de Nice et d’un discours de bienvenue de Bundhoo, la secrétaire de la GOPIO, Quatre-Bornes. Une danse dévotionnelle (vandana) exécutée par une artiste de la Gopika Academy of Performing Arts (GAPA) et le traditionnel allumage de lampes ont précédé la présentation du conseil d’administration de GOPIO, Quatre-Bornes, et celle de la délégation étrangère. Ont pris la parole le vice-Président de la République ainsi que des chefs des délégués étrangers, dont Rita Abraham, présidente du Conseil des Femmes de GOPIO International (New York), Mahen Poonoosamy, président d’un chapitre de GOPIO Paris, et le Dr Pradip Sewoke, coordinateur international pour l’Europe de GOPIO International (New York). On note également la présence du Dr Uvarajen Paratian, proche de la diaspora indienne à l’île de La Réunion.
Dans son discours, le président de GOPIO, Quatre-Bornes, a placé la création de ce nouveau chapitre de GOPIO (affilié à GOPIO États-Unis) sous le signe de la reconnaissance envers l’Inde. Il a énuméré les dons auxquels l’Inde a consenti en termes de bourses d’études et pour l’avancement de nombreux projets économiques, infrastructurels et culturels. « My multiple interactions with Dr Pradip Sewoke together with very positive information concerning actions by GOPIO International, inspired me to establish this association. This step taken today will be highly beneficial to the diaspora in the further enhancement of education, health-care, culture and socio-economic status », a déclaré Hirendranath Rambhojun.
Des dons ont ensuite été remis à quatre institutions, à savoir Ti Diams, Ranger Foundation Centre, Sookun Gaya Government School et SACIM. Des numéros de danse de la GAPA et de Mlle Bekai ainsi que des chants de Deven et Sudhir Bundhoo ont été vivement applaudis.