La mise en oeuvre des dernières recommandations du Pay Research Bureau (PRB) pour les salaires des employés de la municipalité affecte lourdement le budget de la mairie du Beau-Bassin/Rose-Hill. Une somme de Rs 40 M devra être puisée du budget direct de la municipalité pour l’année financière 2014, ce qui réduit du coup la marge de manoeuvre pour la réalisation des autres projets de la ville. Le Programme Based-Budget a été voté hier après-midi au conseil, en attendant l’approbation des ministères des Administrations régionales et celles des Finances.
Rs 398 M, c’est le montant total voté par le conseil municipal de Beau-Bassin/Rose-Hill pour l’année financière 2014 pour la réalisation de projets tombant sous cinq différents programmes/catégories. Cette somme est toutefois provisoire car le budget devra être soumis aux ministère des Administrations régionales, puis celui des Finances, avec comme délai jusqu’à la fin de ce mois, en vue d’être approuvé.
Le maire de BB/RH, Toussaint André, qui a présenté le budget pour l’année financière 2014, parle d’un exercice dans la continuité avec l’intention de redynamiser les activités municipales et d’assurer un service de qualité aux citadins. La somme de Rs 398 M sera ainsi distribuée selon cinq différents programmes pour une kyrielle de projets : achats de nouveaux équipements, éclairage de routes, maintenance des bâtiments, le sport, le bien-être social, la santé publique, aide sociale aux ONG, activité socioculturelles, entre autres. Mais les recommandations du dernier rapport du PRB pèsent lourd dans le budget de la municipalité, ayant pour conséquence un déficit prévu de Rs 73 M pour l’année financière 2014 car une somme de Rs 40 M devra être puisée de la caisse pour assurer le paiement des salaires des employés. Un appel pressant est donc lancé afin de revoir à la hausse le plafond du grant-in aid accordé par le gouvernement central.
Malgré ces contraintes, le maire des villes soeurs s’est félicité de voir que les budgets accordés aux infrastructures de la ville (maintenance des routes, entre autres) a été revu à la hausse, avec une enveloppe de Rs 800 000 de plus que l’année financière précédente. L’enveloppe passe ainsi à Rs 1,8 M. L’allocation budgétaire pour les drains et les trottoirs a connu une majoration de 100 % avec Rs 500 000 de plus. S’agissant de l’aide sociale aux associations socioculturelles, le maire a attiré l’attention sur le fait que la municipalité veillera à une distribution équitable à toutes les communautés.
Toussaint André a auparavant fait le bilan des projets réalisés au cours de l’année financière 2013 comme la construction et le nettoyage de drains à travers la ville au coût de Rs 5 M chacun, l’aménagement et l’entretien de jardins d’enfants et espaces publics, l’achat de nouveaux lampadaires, la réfection d’une partie de la foire de Plaisance, l’achat de nouveaux véhicules, des aménagements sportifs, l’installation de caméras de surveillance, sans oublier les Rs 40 M qui ont été réservées pour la réalisation de la phase II de la rénovation du Plaza.
La lecture du programme budgétaire a été suivie de commentaires approbateurs des conseillers Arokium, Boudou, Daureewoo (qui a proposé l’idée de mettre sur pied un programme étalé sur dix ans) et de l’adjoint au maire, Mahen Choolun.