La Muscular Dystrophy Association a tenu un point de presse ce matin pour marquer leur 10 ans de présence à Maurice. D’emblée, les responsables ont noté la réussite de deux opérations de jeunes garçons atteints de Dystrophie musculaire de Duchenne, maladie touchant un garçon sur 3 500. « Cette maladie est très dure à vivre pour le patient ainsi que pour sa famille, car il faut en permanence être à ses côtés. D’autant qu’elle occasionne aussi de temps en temps une déformation de la colonne vertébrale », explique un membre de l’association, avant de lancer un appel au gouvernement afin qu’il lui accorde plus d’aide ainsi qu’un terrain afin d’y créer un centre.
« Nous nous occupons de plus de 60 patients atteints de dystrophie musculaire. Mais même si nous avons une réelle volonté de les aider, nous manquons de financements. Aussi nous lançons un appel à l’Etat afin d’obtenir un local et des équipements », dit Chatan Anand Ramkhalawon, président de la Muscular Dystrophy Association. A ce jour, l’association ne bénéficie que de peu d’aides, notamment grâce aux donations qu’elle reçoit. Ce qui ne l’empêche pas d’oeuvrer pour ses malades dans la mesure de ses moyens. Ainsi, elle a permis cette année à deux jeunes garçons d’être opérés de la colonne vertébrale, que les chirurgiens ont redressées. « Je n’avais pas peur de me faire opérer, j’avais tellement mal avant. Après quatre heures d’opération et beaucoup de courage, aujourd’hui, je me sens beaucoup mieux », explique Hashim Goolamhossen, 14 ans, qui a subi son intervention il y a deux mois. « Bientôt, nous organiserons une marche pour sensibiliser les Mauriciens sur cette maladie. Il est important de développer une prise de conscience du public afin qu’il puisse nous aider dans notre lutte pour rendre la vie de ces patients moins pénible », termine Chatan Anand Ramkhalawon.