L’ancienne gare ferroviaire, convertie en poste en 1968, fait actuellement l’objet d’une exposition dont l’inauguration a permis au vice-chancelier de faire officiellement une demande de classement au patrimoine national de ce bâtiment construit en 1910 auprès du ministre de la Culture, lundi dernier. Pour les onze étudiants qui ont choisi de suivre le module sur la gestion du patrimoine proposé par l’Ass. Pr. Vijaya Teelock avec l’appui du Pr Chip Colwell-Chanthaphonh, anthropologue et conservateur du Denver Nature and Science Museum aux États-Unis, l’enjeu consiste surtout à savoir que cette coquette gare du gouverneur, va être effectivement rénovée et transformée en musée-école.
Les onze étudiants qui suivent le cours de gestion du patrimoine à l’Université dispensé par l’anthropologue Chip Colwell-Chanthaphonh sont pour la plupart en poste dans des organisations culturelles ou touristiques et dans le secteur éducatif, à Maurice ou à Rodrigues, lorsqu’ils ne sont pas de simples étudiants comme Pinky Pooneeth qui prépare un master d’histoire. Anwar Janoo, coordinateur pour l’étude du patrimoine, a d’ailleurs annoncé la création prochaine d’un master en gestion du patrimoine ouverte à l’ensemble de la région, qui a déjà suscité l’intérêt d’étudiants des Seychelles, du Rwanda et d’autres pays du continent africain.
Un élément essentiel à ces formations pourrait être à l’avenir le musée-école dont tout le monde au département d’histoire rêve depuis plusieurs années. Chip Colwell-Chanthaphonh nous explique que le module qu’il anime depuis janvier leur permettra de savoir administrer une structure patrimoniale de manière très complète. « People believe it’s easy and simple to conceive and manage such a museum, but the way to capture people’s imagination for hundreds of year, to make an institution stable and to convince young students to come back with family is actually very complexe and very hard. » Aussi, considère-t-il le rôle du musée-école comme tout à fait essentiel dans cette démarche car il permet en passant de la théorie à la pratique, de valider la première et de s’assurer que l’enseignement a été bien compris. Les meilleures études de cas ne peuvent remplacer l’existence du musée-école, que cette gare du gouverneur rend envisageable.