Le musée d’histoire naturelle de Port-Louis compte depuis jeudi, une nouvelle galerie dédiée à la nature. Cette galerie de 2000 pieds carrés a été inaugurée par le ministre des Arts et de la Culture, Mookhesswur Choonee qui a profité de l’occasion pour faire un vibrant plaidoyer pour la préservation de notre écosystème afin d’éviter les catastrophes et d’inclure la visite des musées dans le circuit touristique.
Selon le ministre Choonee, il faut redoubler de vigilance afin d’éviter des dégradations à notre biodiversité. Il a aussi affirmé qu’à Maurice, plusieurs lieux touristiques sont connus et visités par des milliers de personnes. Toutefois, “les musées, qui ont été rénovés ces derniers temps, doivent être intégrés dans le circuit touristique”.
Gorah Beebeejaun, le chairman du Mauritius Museums Concil et Vikash Rupear, le directeur du musée d’histoire naturelle de Port-Louis ont tous deux parlé de la nécessité de conscientiser les gens sur l’importance de préserver la flore et la faune.
Le premier étage du musée abrite une exposition de photos rares sur le chemin de fer et les trains. L’une des photos illustre le dernier train des passagers qui a quitté la gare centrale pour rallier Curepipe le 31 mars 1956. Le rail a été introduit à Maurice en 1864 et servait à transporter environ 125 000 tonnes de cannes après la récolte effectuée dans les 262 établissements sucriers de l’époque. L’introduction du rail a été possible grâce à un plan soumis par le Dr Ulcoq et qui a été approuvé par le gouverneur sir James Higginson.
L’attraction de la nouvelle galerie est une réplique du Dugong, mammifère semblable à la baleine très prisée pour sa viande et son huile et qui est une espèce en voie de disparition. La nouvelle galerie abrite aussi une exposition de minéraux. Le Yellow fin tuna et le loggerlead turtle sont les autres espèces en voie de disparition.